NOUVELLES
19/01/2018 10:38 EST | Actualisé 19/01/2018 11:14 EST

Les pays africains utilisent le commentaire de Trump pour attirer les touristes

Un voyagiste privé de la Namibie, la Gondwana Collection, a ainsi mis en ligne une vidéo qui met en vedette les animaux de l'Afrique.

YouTube/Gondwana Collection Namibia

L'indignation suscitée par les commentaires vulgaires du président Donald Trump à l'endroit de l'Afrique ont maintenant fait place à une campagne humoristique pour attirer les touristes.

M. Trump a évoqué la semaine dernière les «pays de merde» de l'Afrique lors d'une rencontre à Washington, selon plusieurs personnes qui y étaient. Le président nie avoir tenu de tels propos.

Un voyagiste privé de la Namibie, la Gondwana Collection, a ainsi mis en ligne une vidéo qui met en vedette les animaux de l'Afrique et la beauté naturelle du continent. Un narrateur qui imite M. Trump répète sa remarque et invite les touristes à visiter le «numéro 1» des pays d'Afrique du genre.

Il rappelle aussi aux auditeurs que M. Trump, lors d'une rencontre avec des leaders africains, avait évoqué la «Nambie», un pays qui n'existe pas.

«On peut combattre le négatif avec du négatif, ou on peut se défendre avec un peu d'humour, a dit à l'Associated Press le directeur général de la Gondawana Collection, Gys Joubert. On aime bien le côté amusant de l'affaire. Nous sommes heureux d'avoir pu créer et partager et faire sourire à travers le monde.»

Ailleurs en Afrique australe, une page Facebook qui fait la promotion du tourisme en Zambie inclut une image d'un véhicule dans un décor époustouflant et une légende qui souhaite la bienvenue aux touristes en «****hole Zambia».

«Où les paysages magnifiques et les animaux à couper le souffle sont notre carte maîtresse (trump card)», ajoute un commentaire. On précise qu'il ne s'agit pas là de l'opinion officielle de l'agence touristique de Zambie, mais celle d'un site de marketing indépendant.

Le gouvernement du Botswana, qui dépend lui aussi lourdement des revenus touristiques, a diffusé sur Twitter une image d'éléphants et d'autres animaux qui s'abreuvent dans ce qu'il appelle un «pays trou d'eau» (waterhole country).

La semaine dernière, le Botswana a convoqué l'ambassadeur américain pour lui demander si Washington le voit réellement comme un «pays de merde» après des années de relations cordiales.

L'Afrique a témoigné l'an dernier d'une des croissances touristiques les plus robustes de la planète, selon l'ONU.