NOUVELLES
19/01/2018 13:28 EST | Actualisé 19/01/2018 13:28 EST

La francisation par le biais de cours de français chez le petit commerçant

Une vingtaine d'étudiants sont recrutés et l'objectif est de former 160 commerçants d'ici le mois de mars.

Gajus via Getty Images

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a trouvé un moyen original et efficace pour permettre aux petits commerçants d'apprendre le français.

L'organisme a annoncé vendredi qu'il étend à trois arrondissements à haute densité d'immigrants son projet pilote de francisation dans les petits commerces.

Les petits commerces de proximité ont toujours représenté un défi de taille puisque les commerçants font de très longues heures et ont rarement le temps de s'absenter du commerce pour suivre des cours de francisation.

La Chambre a cependant eu beaucoup de succès avec son projet pilote, qui consiste à jumeler des étudiants universitaires à des petits commerçants pour leur donner des cours de français dans leur commerce.

Les étudiants, qui doivent avoir une maîtrise du français et de la langue du commerçant, se présentent au commerce deux heures par semaine durant 12 semaines pour cet apprentissage.

De plus, le commerçant lui-même porte une épinglette sur laquelle est inscrit «J'apprends le français, encouragez-moi», ce qui mène apparemment à une participation enthousiaste des clients.

Les 30 commerçants qui ont participé au projet pilote ont vu leurs compétences en français s'améliorer, des résultats mesurables qui ont suscité de l'intérêt de plusieurs entreprises jusqu'en France, selon le président et directeur général de la Chambre, Michel Leblanc.

La démarche a également été remarquée à Québec, qui avait délégué vendredi matin la ministre responsable de la Charte de la langue française, Marie Montpetit, pour annoncer un soutien de 500 000 $ au projet.

Une vingtaine d'étudiants — qui sont rémunérés pour la tâche — sont à être recrutés et l'objectif est de former 160 commerçants d'ici le mois de mars.

Le projet pilote avait été amorcé dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce. Il s'y poursuivra et sera étendu aux arrondissements de Saint-Laurent et de Villeray - Saint-Michel - Parc-Extension.

À voir aussi: