NOUVELLES
17/01/2018 06:49 EST | Actualisé 17/01/2018 06:49 EST

Internationaux d'Australie: Tsonga prend sa revanche contre Shapovalov

Au terme d'une guerre d'usure qui a duré 3 h 37 minutes.

Le Français Jo-Wilfried Tsonga a éliminé le Canadien Denis Shapovalov 3-6, 6-3, 1-6, 7-6 (4), 7-5 au deuxième tour des Internationaux de tennis d'Australie mercredi.

À eux seuls, les deux derniers sets ont duré 1 h 51 minutes.

Du coup, le Français de 32 ans a pris sa revanche face à Shapovalov, qui l'avait vaincu en trois manches de 6-4, 6-4, 7-6 (3) lors du deuxième tour des Internationaux des États-Unis l'été dernier.

Tsonga affrontera maintenant le vainqueur du duel entre l'Australien Nick Kyrgios (17e) et le Serbe Viktor Troicki.

Dernier Canadien en lice du simple masculin, Shapovalov avait pourtant amorcé la cinquième manche avec autorité en se bâtissant un coussin de 3-0 grâce à un bris du service de Tsonga dès le deuxième jeu.

Shapovalov menait 5-2 lorsque Tsonga a amorcé son irrésistible remontée, marquée par deux bris consécutifs, lors des neuvième et 11e jeux.

Au service avec une avance de 6-5, Tsonga n'a pas fait de quartiers remportant les quatre points nécessaires sans en accorder un seul à Shapovalov.

Il a mis fin à l'affrontement grâce à une belle volée du revers que le Canadien n'a eu aucune chance d'atteindre.

Incisif, Shapovalov avait gagné le premier set en 34 minutes. Le Canadien de 18 ans s'est montré dominant à son service, ne concédant que quatre points à son vétéran rival.

Après avoir laissé filer trois balles de bris au deuxième jeu du match, Shapovalov a inscrit le seul bris dont il a eu besoin lors du quatrième jeu sans que Tsonga n'obtienne un seul point.

Le vent a tourné lors de la deuxième manche, alors que Tsonga a commencé à solutionner le service de son jeune adversaire. Il est allé chercher le bris au sixième jeu et a résisté à une balle de bris au neuvième jeu pour clore la manche à son avantage, après 46 minutes d'action.

Tsonga remportait ainsi un premier set en carrière contre Shapovalov.

Celui-ci a rebondi en réalisant deux bris lors de la troisième manche, qu'il a remportée 6-1 en seulement 26 minutes.

Lors du quatrième set, les deux joueurs ont été impeccables au service, alors qu'ils n'ont fait face à aucune balle de bris. Mais Tsonga a dominé le bris d'égalité en gagnant trois points au service de Shapovalov.

Par ailleurs, dans un match de première ronde du double féminin, la Montréalaise Eugenie Bouchard et l'Américaine Sloane Stephens ont subi l'élimination en deux manches identiques de 6-4 contre les Russes Ekaterina Makarova et Elena Vesnina.

Le Canadien Daniel Nestor et l'Israélien Jonathan Erlich ont été éliminés au premier tour du double masculin,. Radu Albot, de la Moldavie, et Hyeon Chung, de la Corée du Sud, l'ont emporté 7-6 (4), 6-3.

Wozniacki évite la catastrophe

Au même moment où Shapovalov et Tsonga étaient engagés dans un duel de titans, le tableau du simple féminin est venu près de perdre sa deuxième tête de série.

La Danoise Caroline Wozniacki a remporté les six derniers jeux du troisième set pour éliminer la Croate Jana Fett, 103e joueuse mondiale, 3-6, 6-2, 7-5 en 2 h 31 minutes.

Wozniacki a notamment sauvé deux balles de match lors de cette troisième manche.

Par ailleurs, la journée de mercredi s'est fort bien amorcée pour les représentantes de l'Ukraine, qui ont gagné trois matchs en autant de tentatives.

Elina Svitolina, 4e tête de série, a quand même dû venir de l'arrière pour éliminer la Tchèque Katerina Siniakova 4-6, 6-2, 6-1.

En troisième ronde, elle se mesurera à sa compatriote Marta Kostyuk. Âgée de seulement 15 ans et ayant dû passer par les qualifications, Kostyuk a défait l'Australienne Olivia Rogowska, 6-3, 7-5.

Dans l'un des premiers matchs de la journée, l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko, détentrice du 92e rang au monde, a causé une certaine surprise en éliminant la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (15e) 6-2, 6-3 en 1 h 14 minutes.

La Tchèque Denisa Allertova, la Thaïlandaise Luksika Kumkhum et la Slovaque Magdalena Rybarikova ont également atteint le troisième tour.

Chez les hommes, l'Espagnol Pablo Carreno Busta (10e) a obtenu son billet pour le troisième tour lorsque le Français Gilles Simon a abdiqué. Au moment où le match a pris fin, Carreno Busta menait 6-2, 3-0.

Le Croate Marin Cilic, le Géorgien Nikoloz Basilashvili et l'Italien Andreas Seppi n'ont eu besoin que de trois sets pour atteindre le troisième tour, mais le Luxenbourgeois Gilles Müller a dû aller jusqu'à une cinquième manche pour les y rejoindre.

La troisième journée d'activités à Melbourne Park, qui s'est amorcée sous un ciel ensoleillé, permettait aussi de voir à l'oeuvre l'Espagnol Rafael Nadal, le favori du tournoi, et le Bulgare Grigor Dimitrov (3e)

Lors du troisième match du programme de jour à l'Aréna Rod-Laver, Nadal se mesurerait à l'Argentin Leonardo Mayer.