NOUVELLES
14/01/2018 16:20 EST | Actualisé 14/01/2018 16:37 EST

Un jeu vidéo illustre à quel point il est difficile de se faire avorter aux États-Unis

Le jeu «Trapped» explore plusieurs situations plausibles auxquelles font face les femmes cherchant à avoir un avortement.

Trapped

Un nouveau jeu vidéo en ligne intitulé Trapped illustre à quel point il est difficile d'avoir accès à un avortement aux États-Unis.

Il a été créé par Kate Bertash, la directrice d'un laboratoire de sécurité digitale de droits reproductifs, la fondatrice d'undox.me et l'organisatrice d'Abortion Access Hackaton, une réunion de leaders dans le domaine de la justice reproductive et de professionnels de la technologie.

«On pense au concept de pro-choix, mais on ne pense pas toujours au fait que ce choix n'est même pas une possibilité - même si c'est super légal comme où j'habite à San Francisco - si vous ne pouvez pas vous le permettre. Le choix est relatif à votre situation financière. Je pense que c'est important pour les gens de comprendre que c'est une réalité pour certaines personnes, avant même de se rendre au point où les lois bloquent l'accès», explique Bertash à Broadly.

Au départ, Trapped était un jeu de cartes créé par l'équipe de sensibilisation de Women's Health Specialists à Redding, en Californie, et amélioré avec les équipes d'Abortion Access Hackaton. Après l'événement, Bertash a décidé de continuer le travail en réalisant un jeu vidéo pouvant donner aux joueurs une meilleure idée des procédures à laquelle les femmes voulant se faire avorter font face.

Le jeu ouvre en expliquant qu'il y a plusieurs obstacles qui freinent les femmes qui veulent un avortement, par exemple les frais médicaux ou les délais d'attente.

«Les événements que vous allez rencontrer sont véridiques, ce qui fait de l'avortement un droit dont vous pouvez la plupart du temps seulement profiter si vous pouvez vous le permettre...», est-il écrit en introduction du jeu.

Non seulement ce jeu est intéressant, mais il est très informatif. On y explique les lois américaines par rapport à l'avortement, et c'est plus compliqué qu'on pourrait penser. Par exemple, il y a plusieurs restrictions pour les cliniques d'avortement afin qu'elles ferment plutôt qu'elles soient plus sécuritaires pour les femmes.

En haut de l'écran, on voit toujours le nombre de jours qui ont passé depuis le début de la grossesse. À chaque partie, les scènes qu'on traverse et les facteurs changent (tels que l'âge, l'emploi, la langue maternelle, l'assurance, etc.). Tous ces facteurs sont basés sur de la recherche sur les lois et les facteurs affectant l'accès à l'avortement.

En jouant, on ne choisit pas où notre personnage s'en va. C'est plutôt une façon d'explorer plusieurs situations plausibles à laquelle font face les femmes cherchant à avoir un avortement. Dans tous les cas, on est pris dans la réalité du personnage. On comprend pourquoi le jeu s'appelle Trapped!