NOUVELLES
14/01/2018 17:49 EST | Actualisé 14/01/2018 17:49 EST

Le débit de l'eau est trop fort pour commencer à intervenir à Québec

La Ville tente actuellement de diminuer le débit de la rivière.

Radio-Canada/Luc Lavigne

Les autorités de la Ville de Québec tentaient tant bien que mal de rétablir la situation, dimanche, dans le quartier Duberger–Les Saules, touché par des inondations, mais le débit de la rivière Saint-Charles était encore trop élevé pour intervenir.

Depuis samedi, une trentaine de résidences de la Ville de Québec ont été évacuées dans le secteur Duberger puisque la rivière Saint-Charles est sortie de son lit. Une soixantaine de personnes ont quitté leur domicile, samedi; aucune autre évacuation n'a eu lieu depuis.

Bill Noonan, du service de protection des incendies de la Ville, a expliqué dimanche après-midi que le courant de la rivière était beaucoup trop rapide pour débuter les travaux. Si les autorités déployaient leur machinerie maintenant, elles pourraient risquer de créer d'autres embâcles, et d'aggraver le problème d'inondations.

La Ville tente actuellement de diminuer le débit de la rivière afin d'intervenir le plus rapidement, a indiqué la police de Québec dans un communiqué.

Les autorités surveillent également les rivières Lorette, Montmorency et Jaune pour s'assurer qu'elles ne débordent pas trop.

Les équipes travaillent jour et nuit pour tenter de régler la situation, a assuré la police.

«On est prêts à intervenir. On est mobilisés, par contre il ne faut pas aggraver la situation. La sécurité de la population est la priorité numéro un», a déclaré Bill Noonan en entrevue.

La police de Québec prévient des rues seront toujours fermées dans le secteur touché, lundi matin. Le boulevard Père-Lelièvre, entre les boulevards Masson et Neuvialle et le pont enjambant la rivière Saint-Charles ne seront pas accessibles aux automobilistes.