NOUVELLES
13/01/2018 19:10 EST | Actualisé 13/01/2018 19:10 EST

Les provinces maritimes sont frappées par des pluies torrentielles

Deux municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré l'état d'urgence.

Darren Calabrese / Reuters

Des vents violents et des averses torrentielles ont frappé les Maritimes, causant d'importantes inondations dans certains secteurs.

Deux municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré l'état d'urgence.

Environnement Canada a indiqué qu'un système de basse pression avait traversé lentement l'est du pays, déversant au passage de fortes précipitations.

Dans le sud du Nouveau-Brunswick, les précipitations ont dépassé les 50 millimètres dans certains endroits. Des secteurs ont même fait état de précipitations de plus de 100 millimètres. Le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et la côte sud de Terre-Neuve devraient aussi recevoir jusqu'à 50 millimètres de pluie.

Selon Environnement Canada, la capacité des sols gelés à absorber de tels déluges est réduite. Ce phénomène, combiné à un réchauffement anormal des températures, peut faire fondre rapidement la neige et causer des débordements.

Le maire de Corner Brook a déclaré samedi après-midi l'état d'urgence. Des pluies torrentielles et de la fonte des neiges ont endommagé les infrastructures et saturé le système municipal de drainage.

La ville de Humbert Arm South a annoncé samedi soir qu'elle avait décrété un état d'urgence. Un plan de secours a été mis en place.

Le ministère des Transports et des Travaux publics de la province a indiqué que plusieurs routes inondées ont été fermées à la circulation. Certains fossés étaient bouchés, des voies avaient perdu leur barrière de sécurité ou leur asphalte. Par exemple: la Transcanadienne est fermée à l'ouest de Hampden Junction à cause d'un affaissement.

À 19h (heure locale), plus de 20 000 clients étaient privés de courant dans l'ensemble des Maritimes, dont 1800 en Nouvelle-Écosse et 5300 au Nouveau-Brunswick.

Des routes ont également été endommagées au Nouveau-Brunswick. Ailleurs en province, le vent a emporté le toit de certaines maisons.

Plusieurs cours d'eau menaçaient de déborder dans cette province.

À voir aussi: