NOUVELLES
11/01/2018 17:24 EST | Actualisé 11/01/2018 17:24 EST

Problèmes de Phénix: des fonctionnaires fédéraux expriment leur frustration

Plusieurs fonctionnaires se plaignent de tomber sur des lignes occupées ou d'être mis indéfiniment en attente lorsqu'ils tentent d'appeler le centre de contact avec la clientèle des services de paie Phénix.

THE CANADIAN PRESS/Ron Ward

Les employés fédéraux qui ont été surpayés à cause des problèmes du système de paie Phénix expriment leur frustration, notamment au sujet des conséquences fiscales des méthodes de remboursement.

Services publics et Approvisionnement Canada a donné aux fonctionnaires jusqu'au 31 janvier pour signaler les «trop-payés». Les employés fédéraux qui auront déclaré leur situation à temps n'auront qu'à rembourser la somme nette qu'ils ont reçue.

Selon le système mis en place par le gouvernement, ceux qui tardent trop devront rembourser la somme brute, y compris les retenues d'impôt et autres déductions qu'ils n'ont jamais réellement reçues. Un tel remboursement pourrait atteindre plusieurs milliers de dollars.

Plusieurs fonctionnaires se plaignent de tomber sur des lignes occupées ou d'être mis indéfiniment en attente lorsqu'ils tentent d'appeler le centre de contact avec la clientèle des services de paie Phénix.

Ainsi, une femme, qui ne s'identifie que sous le nom de Jo JJ, a publié mercredi une vidéo sur YouTube. On la voit tenter d'appeler le centre de paie afin de signaler ce qu'elle décrit comme un «petit montant reçu en trop» avant l'exercice financier de 2017. Elle raconte qu'elle a signalé en vain le numéro de téléphone à plusieurs reprises depuis une semaine.

Elle déplore aussi qu'elle ne puisse pas laisser un message dans une boîte vocale.

Services publics a reconnu que le centre de contact recevait actuellement un volume d'appel plus élevé que la normale. Le ministère recommande aux fonctionnaires de soumettre «un formulaire de rétroaction» en ligne.

Plus de la moitié des fonctionnaires touchés

Certains fonctionnaires se sont plaints que des montants avaient été retenus sur leur chèque de paie même s'ils n'ont pas reçu de «trop-payé» ou ont déjà remboursé.

Plus de la moitié des fonctionnaires fédéraux — environ 180 000 personnes — ont signalé divers problèmes depuis l'entrée en service du système de paie Phénix, il y a près de deux ans: certains ont été trop payés, d'autres ont été sous-payés ou n'ont carrément pas reçu de paie.

Ceux qui ont reçu trop d'argent ne représentent pas une priorité pour le gouvernement, qui doit d'abord s'assurer que ceux qui n'ont pas été payés ou qui ont été sous-payés reçoivent les sommes qui leur sont dues.

Services publics était incapable jeudi de préciser le nombre des fonctionnaires ayant perçu un salaire trop élevé. Des données publiées l'an dernier indiquaient que ce nombre atteignait plusieurs dizaines de milliers l'été dernier.

Un rapport du vérificateur général publié en novembre indiquait qu'en juin 2017, 59 000 employés devaient au gouvernement un total de 295 millions $. Le gouvernement devait un montant total de 228 millions $ à quelque 51 000 employés.