NOUVELLES
11/01/2018 21:08 EST | Actualisé 11/01/2018 21:08 EST

Pas d'expulsion pour un étudiant condamné pour des contacts sexuels

La rectrice de l'université, Dru Marshall, a affirmé que la situation était difficile et complexe.

Hero Images via Getty Images

L'Université de Calgary a dit ne pas avoir de motifs pour expulser un étudiant condamné pour des contacts sexuels avec une fille de 13 ans en Colombie-Britannique.

La direction a tenu ces propos, jeudi, relativement à une pétition signée par un nombre croissant de personnes appelant à l'expulsion de Connor Neurauter.

La rectrice de l'université, Dru Marshall, a affirmé que la situation était difficile et complexe, et que le crime avait eu lieu avant l'inscription de Connor Neurauter comme étudiant.

Mme Marshall a affirmé qu'il ne s'est pas présenté sur le campus depuis mardi, et qu'il lui a été conseillé de ne pas revenir d'ici la fin de la session.

Plus tôt ce mois-ci, Connor Neurauter a écopé de 90 jours en prison, de deux ans de probation et a été enregistré comme délinquant sexuel.

Il a passé une journée en prison, et le juge lui a permis de purger le reste de sa peine à partir du 4 mai après avoir terminé sa session à l'université.