DIVERTISSEMENT
10/01/2018 18:34 EST | Actualisé 11/01/2018 09:34 EST

15 pièces de théâtre à ne pas manquer cet hiver et ce printemps

Voici les pièces à surveiller.

Adaptation très attendue d'un roman acclamé, classiques revisités et créations tant espérées : les théâtres montréalais ont tout prévu pour occuper votre hiver et votre printemps. Voici les pièces à surveiller.

Nyotaimori – Théâtre d'Aujourd'hui – 16 janvier au 3 février

La brillante auteure Sarah Berthiaume invite les spectateurs dans une aventure théâtrale au Québec, en Inde et au Japon, trois lieux où elle explorera la transformation des humains et de leur corps au travail, l'objectivation des femmes et les effets de la mondialisation, dans une œuvre éclatée, drôle et réjouissante, avec Christine Beaulieu dans le rôle principal.

La meute – La Licorne – 16 janvier au 17 février

Ultra violente : deux mots qui reviennent à plus d'une reprise dans la bouche de l'auteure et comédienne Catherine-Anne Toupin, lorsqu'elle décrit la pièce qui analyse la violence sournoise, les pulsions étouffées et la désensibilisation à l'inacceptable. Pièce coup de poing à venir.

Les fourberies de Scapin – TNM – 16 janvier au 10 février

Quand on connaît le brio avec lequel Carl Béchard s'attaque aux personnages plus grands que nature dans les classiques du théâtre, on ne peut qu'imaginer une pièce survoltée, précise et éclatante, alors qu'il mettra en scène le texte de Molière et qu'il dirigera Benoit Brière, André Robitaille, Catherine Senart et Patrice Coquereau.

Chaloupe – La Licorne – 22 janvier au 9 février

En exil à Berlin, une Québécoise découvre les nouvelles frontières de son corps et livre une confession sans retenue de ses aventures et de ses réflexions, déchirées entre l'envie d'enracinement et d'idéal. Un solo écrit et interprété par Sylvianne Rivest-Beauséjour, mis en scène par Steve Gagnon.

L'homme éléphant – Rideau Vert – 30 janvier au 3 mars

La seule présence de Benoit McGinnis suffit pour nous convaincre, mais quand on s'intéresse de plus près au texte de Bernard Pomerance, on découvre l'histoire d'un homme atteint du syndrome de Protée, qui déforme son corps et le fait atrocement souffrir. Obligé de s'offrir en spectacle pour récolter quelques sous, il croisera la route d'un brillant chirurgien qui changera sa vie.

Les Hurlevents – Théâtre Denise-Pelletier – 31 janvier au 24 février

Le directeur artistique du théâtre, Claude Poissant, mettra en scène les mots de la fabuleuse Fanny Britt, une valeur sûre de la dramaturgie québécoise, qui s'est librement inspirée de l'oeuvre d'Emily Brontë pour écrire une comédie dramatique campée au coeur de la ville.

Black Boys – Espace Libre – 13 au 17 février

Exploration intime et universelle des identités noires, queer et masculines, la pièce écrite et interprétée par Stephen Jackman-Torkoff, Tawiah Ben M'Carthy et Thomas Olajide est l'occasion pour eux de mieux se comprendre et de mettre des mots sur leur rapport au monde.

Le Chemin des Passes-Dangereuses – Duceppe – 14 février au 24 mars

Vingt ans après sa création chez Duceppe, la merveilleuse pièce de Michel Marc Bouchard reprend vie, grâce aux comédiens Maxime Denommée, Alexandre Goyette et Félix-Antoine Duval. Ils interpréteront trois frères qui se retrouvent coincés ensemble après un accident de la route et forcés d'affronter un sujet tabou : la mort de leur père.

La Déesse des Mouches à feu – Quat'Sous – 5 au 30 mars

Trois ans après la publication du roman de Geneviève Pettersen, salué par la critique et véritable succès en librairies, la jeune adolescente de Chicoutimi-Nord, adepte du roman « Moi, Christiane F., 13 ans, droguée et prostituée... », arrive finalement sur les planches. Les attentes sont élevées.

Philadelphia High School – Salle Fred Barry – 13 au 31 mars

Consternés par la finale d'une émission de télé américaine, dix amis se rassemblent dans un sous-sol et créent une fanfiction qui respecte la série. Leur vidéo You Tube est un tel succès qu'elle entraînera une suite, des exigences élevées des fans et une ligne de plus en plus mince entre la fiction et la réalité.

Chienne(s) – Salle Jean-Claude Germain – 13 au 31 mars

Les auteures Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent accordent toute leur attention à la femme trentenaire, anxieuse et peureuse, même si elle croule sous les qualités et les compétences. Avec humour et sensibilité, elles tentent de la sortir de sa torpeur.

L'idiot – TNM – 20 mars au 14 avril

Une première mise en scène de la surdouée Catherine Vidal sur le grand plateau du TNM. Un texte du jamais décevant et toujours pertinent Étienne Lepage. L'oeuvre de Dostoïevski revisitée. Une brochette d'acteurs à faire pâlir d'envie tous les directeurs de théâtre de la métropole : Evelyne Brochu, Francis Ducharme, Renaud Lacelle-Bourdon, Denis Bernard, Macha Limonchik, Paul Ahmarani, Frédéric Blanchette et plusieurs autres.

Le songe d'une nuit d'été – Théâtre Denise-Pelletier – 21 mars au 18 avril

Joué et rejoué des milliers de fois depuis sa création, le texte de William Shakespeare n'en demeure pas moins un incontournable de la saison théâtrale. Surtout quand on considère que la grande Maude Guérin défendra le rôle principal, dans une mise en scène de Frédéric Bélanger.

La vie utile – Espace GO - 24 avril au 31 mai

Auteure en résidence, Évelyne de la Chenelière propose ici une nouvelle création sur une femme qui a traversé son existence dans une sorte d'indifférence et qui tente de recommencer à zéro. La dramaturge jouera dans sa pièce, aux côtés de Sophie Cadieux, Christine Beaulieu, Louis Negin et Jules Roy Sicotte.

Amour et information – La Licorne - 1er au 19 mai

Plus de 100 personnages seront interprétés par neuf acteurs, dans cette nouvelle production de l'incomparable troupe de La Banquette arrière. De personnage en personnage, de tableau en tableau, ils illustreront le grand besoin d'humanité de notre époque et tenteront de démontrer comment l'information, les images du Web, les nouvelles, les idéologies et les médias sociaux nous perturbent.

*Mentionnons au passage les reprises attendues des pièces Le Brasier (Salle Jean-Claude Germain, 23 janvier au 3 février), L'orangeraie (Denise-Pelletier, 28 février au 2 mars) et Des promesses, des promesses (La Licorne, 19 mars au 6 avril).