NOUVELLES
09/01/2018 07:16 EST | Actualisé 09/01/2018 07:37 EST

La réaction d'Ivanka Trump au discours d'Oprah Winfrey a mal passé

La fille du président s'est fait rappeler les comportements de son père.

Après le très attendu et vibrant discours d'Oprah Winfrey lors de la 75e cérémonie des Golden Globes dimanche, les réactions ne sont pas faites attendre. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui l'ont félicitée pour avoir porté haut et fort un message de protestation et de solidarité envers les femmes et jeunes filles noires ainsi qu'à celles maltraitées par les hommes.

Ce lundi 8 janvier, c'est la fille du 45e président des États-Unis, Ivanka Trump, qui y a réagi. Au grand dam des internautes et autres personnalités qui le lui ont vite fait savoir.

Sur son compte Twitter, la fille du magnat de l'immobilier reprend la vidéo du discours d'Oprah Winfrey et écrit: "Je viens tout juste de voir le puissant et passionnant discours d'Oprah aux Golden Globes la nuit dernière. Unissons-nous, les femmes et les hommes et disons "C'est fini" (en référence à la campagne Time's Up pour financer la défense de victimes d'agressions sexuelles au travail.)". Le tout avec un hashtag fort: "Unis". Mais elle n'aurait peut-être pas dû.

Même si Ivanka Trump pensait bien faire, elle s'est plutôt attirée les foudres d'abord, de personnalités comme l'actrice Alyssa Milano ou encore la mannequin Chrissy Teigen, puis d'anonymes, tous, lui rappelant le comportement abusif de son père, Donald Trump vis à vis des femmes.

"Super! Vous pouvez faire un don au fonds "Time's Up" qui sert d'ailleurs aussi les personnes qui accusent votre père".

"Euh, allez-vous en".

"Vous vous rendez compte que votre père fait partie de ces personnes contre lesquelles la campagne "Time's Up" a été créée, n'est-ce pas ? ".

"Vous êtes bien mignonne, mais je ne pense pas que vous ayez compris son puissant et passionnant discours".

En effet, Donald Trump a été accusé par trois femmes de "comportement sexuel inapproprié" l'an passé, et ce, en pleine campagne présidentielle américaine. C'est à ce moment que The Washington Post avait révélé une vidéo montrant le futur président des États-Unis se vanter de courir les jupons et affirmer à son interlocuteur que "quand vous êtes une star, les femmes vous laissent faire, vous pouvez faire tout ce que vous voulez".

La Maison Blanche a quant à elle toujours démenti ces accusations, dénonçant "l'absurdité" de ces témoignages, qualifiés de "fausses accusations".


Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.