DIVERTISSEMENT
09/01/2018 09:54 EST | Actualisé 09/01/2018 11:56 EST

James Franco accusé d'inconduites sexuelles après sa victoire aux Golden Globes

«Merci de ne plus jamais me demander pourquoi j'ai quitté l'industrie du cinéma et de la télévision»

La 75e cérémonie des Golden Globes a bien réussi à James Franco : l'acteur américain a été couronné dans la catégorie meilleur acteur dans une comédie pour son interprétation dans le film qu'il a lui-même réalisé, The Disaster Artist.

Tout semblait aller dans le meilleur des mondes pour l'acteur, qui se mêlait même au mouvement Time's Up contre le harcèlement sexuel en arborant une épinglette créée pour l'occasion.

C'était compter sans le témoignage de l'actrice Ally Sheedy, 55 ans, vue notamment dans The Breakfast Club au cinéma. Celle qui a travaillé avec James Franco pour une pièce de théâtre en 2014 a ainsi publié plusieurs tweets durant la cérémonie, pour mettre en cause la supposée hypocrisie de l'acteur. Des tweets depuis supprimés, mais dont les internautes ont fait des captures d'écran.

SCREENSHOT VANITY FAIR

L'actrice commente : «Pourquoi est-ce un homme qui anime la soirée? Pourquoi James Franco a-t-il été autorisé à entrer?». Plus tard, s'étonnant que «[l'acteur, ndlr] Christian Slater et James Franco (soient) à la même table aux Golden Globes», suivi du hashtag «#MeToo» utilisé par les femmes souhaitant dénoncer les comportements inappropriés. Et l'actrice de finir en écrivant : «James Franco vient de gagner. Merci de ne plus jamais me demander pourquoi j'ai quitté l'industrie du cinéma et de la télévision».

Quelques heures après la cérémonie, d'autres messages sibyllins sont apparus sur Twitter pour regretter que l'acteur porte le pin's en soutien aux femmes victimes de violence, d'autres pour reprocher à James Franco des comportements déplacés voire illégaux.

«Demandez vite à Franco la différence entre un attouchement sur mineur et du harcèlement sexuel», écrit cette journaliste de Buzzfeed États-Unis.

«Je voudrais sincèrement pouvoir entendre ses pensées!»

«C'est... gonflé de la part de James Franco de porter l'épinglette Time's Up», écrit sa collègue.

«Hey James Franco, sympa ton épinglette Time's Up aux Golden Globes, tu te souviens quand tu m'as dit il y a quelques semaines que les scènes nues que j'ai tournées dans deux de tes films pour 100 dollars la journée n'étaient pas de l'exploitation puisque je les avais faites sous contrat? Il est temps de parler de cela!», ajoute cette actrice.

«Mignon l'épinglette Time's Up, James Franco. Tu te souviens de la fois où tu m'as pris par le visage dans une voiture pour l'approcher de ton pénis découvert ou de la fois où tu as proposé à l'une de mes amies de 17 ans de te rejoindre dans ta chambre d'hôtel? Alors que tu avais déjà été surpris à faire ce genre de proposition à une autre fille de 17 ans?»

En 2014, une série de captures d'écran compromettantes, publiées anonymement sur Internet, laissaient entendre que James Franco avait tenté de séduire une mineure sur les réseaux sociaux. Quelques semaines plus tard, il apparaissait presque nu sur Instagram.

Pour le moment, aucune réaction aux sous-entendus d'Ally Sheedy n'est à signaler du côté de James Franco.

Ce texte a été publié originalement dans leHuffPost France.

À voir également :