NOUVELLES
08/01/2018 17:53 EST | Actualisé 08/01/2018 17:53 EST

Le vaisseau spatial Juno de la NASA renvoie des images spectaculaires de Jupiter

«Juno fournit des résultats spectaculaires.»

Après avoir tourné autour de Jupiter pendant un peu plus d'un an et demi, le vaisseau spatial Juno de la NASA a récemment terminé son dixième voyage autour de la planète. L'agence spatiale partage maintenant quelques unes des photos que Juno a prises qui ont été éditées par des scientifiques citoyens, incluant cette photo rapprochée de la surface de Jupiter.

NASA/JPL-CALTECH/SWRI/MSSS/GERALD EICHSTADT/SEAN DORAN

La photographie a été capturée le 16 décembre 2017 à environ 8300 miles au-dessus des nuages de Jupiter, et a été traitée et éditée par Gerald Eichstädt et Sean Doran. La NASA sort souvent des lots de photos prises par Juno que le public peut arranger et demande même des commentaires par rapport à ce que le vaisseau spatial devrait capturer ensuite.

«Jupiter remplit complètement l'image, avec seulement un indice du terminateur (où la lumière pâlit vers la nuit) dans le coin supérieur droit, et pas de limbe apparente (l'extrémité courbée de la planète)», a écrit la NASA à propos de la photographie ci-haut.

Eichstädt et Doran ont sorti plusieurs autres images prises par Juno qu'ils ont arrangées le mois passé.

NASA/JPL-CALTECH/SWRI/MSSS/GERALD EICHSTADT/SEAN DORAN

NASA/SWRI/MSSS/GERALD EICHSTADT/SEAN DORAN

NASA / SWRI / GERALD EICHSTADT / SEAN DORAN

Selon la NASA, le programme Juno est une initiative de 1,1 milliard $US pour «comprendre l'origine et l'évolution de Jupiter.» La sonde contient des instruments qui lui permet de tracer les champs de gravité de Jupiter, d'enquêter sur la composition de son atmosphère et de contrôler ses aurores, entre autres.

La sonde fait une orbite complète autour de Jupiter à chaque 53 jours et va aussi proche qu'à 2600 miles de la surface de la planète. Sa mission devrait se terminer en juillet, mais les scientifiques pourraient proposer de l'étendre plus longtemps.

«Juno fournit des résultats spectaculaires, et nous fait repenser à nos notions de comment les planètes géantes fonctionnent», note Scott Bolton, enquêteur principal du programme Juno, dans une déclaration sortie en février.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.