BIEN-ÊTRE
08/01/2018 08:11 EST | Actualisé 08/01/2018 08:11 EST

H&M fait porter un coton ouaté à message à un enfant noir et les internautes s'enflamment

Les internautes ont largement critiqué la marque pour ce manque de vigilance.

@CharlesMBlow/Twitter

Énorme fashion faux-pas pour H&M: pour le lancement de sa nouvelle collection pour les jeunes garçons, la marque a mis en ligne, sur son site Internet au Royaume-Uni, une photo d'un petit garçon noir portant un coton ouaté à message.

Problème, le texte dit: "Coolest monkey in the jungle" ("le singe le plus cool de la jungle"). Les internautes y ont vu une forme de racisme ordinaire et ont largement critiqué la marque pour ce manque de vigilance.

"H&M, as-tu perdu la tête?!"

"J'ai eu du mal à le trouver mais c'est parce que je le cherchais sur le site américain. Il n'est disponible que sur le site britannique."

"Un peu plus de racisme ordinaire de la part d'H&M. Rien de surprenant vu que des marques comme Abercombie et Tommy Hilfiger ont un vrai passif avec des vêtements portant des messages controversés et racistes."

"Eh H&M, tu peux nous expliquer pourquoi un garçon noir a été sélectionné comme modèle pour porter un sweat qui dit "Coolest monkey in the jungle"? Quelqu'un n'est pas allé au bout de la réflexion..."

"H&M, ceci est dégoûtant et irresponsable. Vous savez que l'histoire du racisme utilise le terme "singe" pour désigner les noirs africains... et vous osez mettre ça sur votre site!"

Contactée par Europe 1, la marque suédoise a assuré que la photo polémique "a été retirée de toutes les chaînes H&M". H&M a aussi présenté ses excuses "à quiconque ait pu être offensé".

En effet, en réaction à ce début de polémique, H&M a retiré la photo du jeune garçon qui n'est, à ce jour, plus disponible sur le site du géant de l'habillement. Seule la photo du coton ouaté non-porté est toujours visible en ligne. Ce produit n'est par ailleurs pas disponible sur le site français de la marque. Les photos des autres modèles (bleu et oranges) du vêtement sont toujours en ligne sur la plateforme... mais ils sont eux porté par deux enfants blancs.

Stephanie Yeboah, une blogueuse mode grande taille londonienne, qui fut la première personne à partager cette erreur de communication, a reçu des dizaines de messages d'insultes à la suite de sa publication sur Twitter.

"Le pire, c'est que j'ai maintenant tout un tas de réactions d'homme blancs qui se demandent qu'est ce qui ne va pas avec ce sweat. Je suis juste... sans voix."

"Tant de messages adorables au réveil"

Face aux messages d'incompréhension et d'insultes, la blogueuse mode a rétorqué que "Pour quelqu'un qui a été traité de singe à de nombreuses reprises par des personnes blanches (à la fois en face et en ligne), c'est totalement inacceptable" avant de poursuivre dans un autre tweet: "De plus, si vous êtes blancs, vous n'avez absolument aucun droit pour dire aux personnes noires ce qu'elles devraient ou non trouver raciste. Ce n'est pas parce que vous n'expérimentez pas vous-mêmes le racisme que ça n'existe pas"

En 2014, les internautes avaient épinglé une combinaison H&M qui ressemblait un peu trop aux tuniques traditionnelles des femmes kurdes résistant aux attaques de l'État islamique à la frontière turco-syrienne. Par le biais de sa chargée monde aux relations presses, Ida Ståhlnacke, la marque s'était alors excusée: "Nous sommes sincèrement désolés si nous avons offensés quelqu'un avec ce vêtement, ce n'était en rien notre intention", avait-elle déclaré au Daily Mail.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également: