NOUVELLES
06/01/2018 17:05 EST | Actualisé 06/01/2018 17:05 EST

Weinstein accusé d'avoir planifié un stratagème pour éviter une enquête

Harvey Weinstein a toujours nié avoir eu des relations sexuelles non-consensuelles.

Un avocat qui représentait l'actrice Paz de la Huerta poursuit Harvey Weinstein et un ancien procureur de New York, alléguant qu'ils ont participé ensemble à un stratagème pour que l'actrice abandonne sa plainte d'inconduite sexuelle contre le producteur déchu.

La firme d'Aaron Filler, Tensor Law, a déposé la poursuite vendredi à Los Angeles contre M. Weinstein, son entreprise et l'avocat Michael Rubin, un ancien assistant au procureur de New York pour le comté du Bronx.

Dans la poursuite, Aaron Filler a écrit que M. Rubin avait déformé la réalité en se présentant comme un défenseur des victimes, alors qu'il travaillait selon l'avocat pour M. Weinstein, «en s'impliquant dans une série de subterfuges nuisibles, de menaces, et de demandes d'extorsion, qui sont entièrement hors des structures légitimes du système juridique».

La poursuite accuse M. Rubin d'avoir persuadé Mme de la Huerta de congédier Aaron Filler comme avocat et de l'avoir encouragée à abandonner sa plainte d'agression sexuelle contre M. Weinstein.

L'actrice a changé d'avocat, mais elle n'a pas abandonné la poursuite.

Michael Rubin a nié les allégations, affirmant que M. Filler était tout simplement fâché d'avoir perdu une cliente.

«Je n'ai jamais rencontré Harvey Weinstein de toute ma vie», a-t-il plaidé.

La porte-parole de Harvey Weinstein, Holly Baird, a dit dans un courriel transmis à l'Associated Press qu'il était «absurde» de suggérer que l'ancien producteur «ait une quelconque implication» dans cette affaire.

La poursuite prétend que M. Rubin a tenté d'obtenir les dossiers psychiatriques de Mme de la Huerta pour les rendre publics. Il aurait également contacté les procureurs de New York chargés du dossier, à qui il aurait donné «des conseils faux et décourageants, ce qui a mené à l'interruption abrupte du processus menant à l'accusation de Weinstein», est-il écrit dans les documents de cour.

Michael Rubin a toutefois rétorqué qu'il avait contacté l'actrice pour aider à l'arrestation de M.Weinstein.

«Je n'ai rien fait pour essayer de faire dérailler cette enquête», a-t-il martelé, ajoutant qu'il avait lui-même l'intention de se saisir des tribunaux pour poursuivre M. Filler.

Harvey Weinstein a toujours nié avoir eu des relations sexuelles non-consensuelles.

Paz de la Huerta, une actrice de la série «Boardwalk Empire», avait publiquement accusé le producteur de l'avoir agressée sexuellement à deux reprises en 2010. Elle s'était plainte à la police de New York en octobre.

Son avocate actuelle, Carrie Goldberg, a exprimé ses inquiétudes sur le rythme de l'enquête.