NOUVELLES
06/01/2018 16:21 EST | Actualisé 06/01/2018 16:22 EST

Saint-Jean-sur-Richelieu se remet de la tempête hivernale

Le maire répond que la Ville n'a pas prévenu les citoyens parce qu'elle répondait à une situation urgente.

Getty Images/iStockphoto

La tempête hivernale des derniers jours a forcé Saint-Jean-sur-Richelieu à fermer quelques rues en périphérie de la ville en raison de la poudrerie, mais la situation est en train de se résorber, a assuré le maire Alain Laplante.

Depuis jeudi soir, la ville située en Montérégie a dû composer avec de forts vents et de la neige qui ont rendu les routes impraticables. La municipalité a donc fermé une dizaine de rues situées plus en campagne et près des cours d'eau.

En entrevue téléphonique samedi après-midi, M. Laplante a déclaré que dans les derniers jours, la municipalité avait dû effectuer 25 interventions auprès d'automobilistes qui sont restés pris dans la neige ou qui étaient en panne.

Des membres d'une famille ont dû aussi être secourus par des motoneiges parce qu'ils avaient été incommodés par du monoxyde de carbone qui s'était infiltré dans leur échangeur d'air. Mais aucun citoyen ne s'est retrouvé en danger, a souligné le maire.

Des motoneiges avaient été louées par la municipalité pour répondre aux urgences.

La situation commencera toutefois à résorber dans les prochaines heures, selon le maire.

«L'avis de poudrerie a été levé et le vent a diminué un peu, donc on rouvre les rues présentement», a affirmé M. Laplante.

Les déneigeuses, qui avaient de la difficulté à se rendre dans les rues enneigées, seront à pied d'oeuvre. «On attendait que les vents baissent, parce que même si on passait la charrue, les vents faisaient en sorte que les rues devenaient impraticables», a expliqué le maire.

Alexandra Cliche-Rivard, qui est chez ses parents en ce moment à Saint-Jean-sur-Richelieu, a raconté dimanche après-midi en entrevue avec La Presse canadienne que leur rue était complètement isolée depuis jeudi soir.

Le chemin des Patriotes Ouest n'était plus accessible et les déneigeuses ne peuvent s'y rendre car des voitures piégées dans la neige ont été abandonnées par leurs propriétaires.

«On a trois véhicules, les trois sont complètement coincés. CAA-Québec ne peut même pas se rendre», a-t-elle confié en entrevue téléphonique.

Le chemin des Patriotes a finalement été rouvert en fin d'après-midi.

Mme Cliche-Rivard déplore malgré tout le manque de communication de la municipalité. Sa famille a dû appeler la police pour comprendre pourquoi leur rue avait été fermée.

«Si on ne va pas chercher l'information, on ne l'a pas», a-t-elle tranché.

Le maire répond que la Ville n'a pas prévenu les citoyens parce qu'elle répondait à une situation urgente.

«Il n'y a pas eu de préavis. Les autorités municipales ont tout simplement fermé les rues pour éviter les situations dangereuses», a-t-il soutenu.