POLITIQUE
05/01/2018 17:04 EST | Actualisé 05/01/2018 17:04 EST

Ottawa accepte d'ouvrir un manège militaire aux sans-abri de Toronto

Devant le froid polaire qui sévit, le gouvernement fédéral a accepté d'ouvrir aux sans-abri pendant au moins deux semaines.

THE CANADIAN PRESS/Christopher Katsarov

Devant le froid polaire qui sévit, le gouvernement fédéral a accepté d'ouvrir aux sans-abri pendant au moins deux semaines un manège militaire situé au centre-ville de Toronto.

Le froid extrême qui s'est installé depuis une semaine au pays a causé un engorgement dans les refuges pour personnes en situation d'itinérance, notamment à Toronto.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a indiqué sur son compte Tweeter qu'à la suite d'une requête de la Ville de Toronto et du gouvernement de l'Ontario, Ottawa avait accepté d'ouvrir temporairement aux sans-abri le manège militaire de Moss Park.

Le maire de Toronto, John Tory, avait indiqué plus tôt cette semaine qu'il était prêt à reconsidérer le projet, jusqu'ici écarté, de consacrer ce manège militaire à l'accueil aux itinérants.

Le ministre Goodale a indiqué vendredi que le manège militaire serait ouvert jour et nuit pendant deux semaines. Des milliers de Torontois avaient signé une pétition réclamant l'ouverture aux sans-abri de ce manège militaire situé près d'un centre d'injection supervisée et d'autres refuges pour itinérants.

Selon des données colligées par la Ville, les refuges pour itinérants affichaient presque complet la fin de semaine dernière; le 1er janvier, on a ainsi accueilli 5460 personnes. Des refuges temporaires, ouverts les seuls mois d'hiver, ont accueilli de leur côté 445 autres itinérants.

Le maire Tory plaide maintenant que le manège militaire pourrait ajouter une centaine de lits à un réseau déjà sollicité au maximum — la demande a augmenté de 30 pour cent depuis un an. Toronto dispose déjà de six «haltes-chaleur» pour les mois d'hiver. La Ville a promis de créer 400 nouveaux lits pour les itinérants au cours des prochains mois, et de construire de nouvelles installations cette année.

VOIR AUSSI: