NOUVELLES
05/01/2018 12:31 EST | Actualisé 05/01/2018 12:32 EST

Iran: la réunion du Conseil de sécurité est une ingérence des États-Unis

À la demande des Etats-Unis, une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Iran est prévue vendredi.

Kevin Lamarque / Reuters

La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur les manifestations en Iran, demandée par les Etats-Unis, est une ingérence de Washington dans les affaires du pays, a affirmé vendredi Moscou.

"Les Etats-Unis continuent à interférer ouvertement et de manière cachée dans les affaires intérieures des autres pays, ils le font sans aucune honte", a lancé vendredi le vice-ministre russe Sergueï Riabkov, cité par l'agence de presse Interfax.

"C'est de ce point de vue là que nous jugeons l'initiative américaine de réunir le Conseil de sécurité de l'ONU sur une situation purement nationale en Iran", a-t-il ajouté, accusant Washington d'"attaquer directement la souveraineté d'autres Etats sous prétexte d'être préoccupé par la démocratie et les droits de l'Homme".

A la demande des Etats-Unis, une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Iran est prévue vendredi.

Alors que l'Iran connaît ces derniers jours une vague de contestation et des violences ayant déjà fait 21 morts, Donald Trump multiplie les attaques contre le régime iranien. Il a estimé lundi que "le temps du changement" était venu en Iran.

Le président américain a aussi promis mercredi de soutenir "le moment venu" les Iraniens qui "essayent de reprendre le contrôle de leur gouvernement corrompu", et Washington a imposé jeudi de nouvelles sanctions contre des groupes industriels soupçonnés de participer au programme de missiles balistiques de Téhéran.

De son côté, la Russie a mis en garde jeudi Washington contre toute intervention dans les "affaires intérieures" de ce pays, dont elle s'est rapprochée ces dernières années à la faveur d'intérêts géopolitiques communs.

Sergueï Riabkov a également dénoncé vendredi les propos tenus par le vice-président américain Mike Pence, qui a remis en question l'accord nucléaire international conclu en 2015 avec l'Iran pour garantir l'usage pacifique de son programme atomique.

"Si (les Etats-Unis) cherchent, pour renforcer la pression sur l'Iran, des raisons qui n'ont rien à voir avec cet accord, et c'est ce qui semble se passer d'après ce que nous voyons, il s'agit d'une méthode inadmissible et indigne d'une grande puissance", a déclaré le vice-ministre, cité par l'agence de presse RIA Novosti.

La Russie, de son côté, "ne voit aucune raison de modifier cet accord", a assuré M. Riabkov.

À voir aussi: