NOUVELLES
05/01/2018 07:44 EST | Actualisé 05/01/2018 07:47 EST

Contre toute attente, le Canadien vient à bout de la meilleure équipe de la LNH, le Lightning de Tampa Bay

Il doit une fière chandelle à Carey Price qui a volé un but certain à un joueur du Lightning lors de la prolongation.

USA Today Sports / Reuters

Il a fallu la visite au Centre Bell de la meilleure équipe de la Ligue nationale de hockey pour que les joueurs du Canadien de Montréal montrent de quel bois ils peuvent se chauffer quand ils s'en donnent vraiment la peine.

Paul Byron a marqué en fusillade pour procurer au Canadien une spectaculaire victoire de 2-1 face au Lightning de Tampa Bay jeudi soir au Centre Bell.

Premier tireur à s'exécuter, Byron a déjoué Andrei Vasilevskiy à l'aide d'un tir dans la partie supérieure droite. Jonathan Drouin et Max Pacioretty n'ont pu imiter leur coéquipier, mais Carey Price a fait le reste en se dressant devant Brayden Point, Nikita Kucherov et Steven Stamkos.

«Il est très rapide et très bon sur les tirs bas. Il m'a défié et j'ai été en mesure de loger la rondelle au-dessus de son bloqueur», a décrit Byron.

Plus tôt dans la rencontre, Pacioretty avait mis fin à une léthargie de 13 matchs en marquant son neuvième filet de la saison. Le capitaine du Canadien n'avait pas touché la cible depuis le 30 novembre, à Detroit. Pis encore, son dernier but au Centre Bell remontait au 11 novembre face aux Sabres de Buffalo.

Son but a également mis un terme à la période d'invincibilité de Vasilevskiy, qui n'avait pas concédé de but en 184 minutes 49 secondes. Vasilevskiy avait flanché pour la dernière fois devant Brendan Gallagher jeudi dernier à Tampa.

Kucherov, dont le mot disette ne semble pas faire partie de son vocabulaire, a enfilé son 26e but de la saison. Déjà détenteur du premier rang chez les marqueurs de la LNH, Kucherov en a profité pour rejoindre Alexander Ovechkin au sommet du classement des meilleurs buteurs du circuit Bettman.

Désolant en attaque mardi soir, le Tricolore a livré un bien meilleur effort face à la crème de la Ligue nationale. Mais plus souvent qu'autrement, il s'est buté à Vasilevskiy, le gardien de l'heure en ce moment dans la LNH.

Vasilevskiy a bloqué 37 tirs, dont bon nombre fort dangereux.

À l'autre extrémité, Price a livré une autre solide performance alors qu'il a fait face à 45 tirs. Il a gardé ses plus beaux arrêts du match pour la prolongation, notamment en volant des buts certains à Tyler Johnson et Ondrej Palat, coup sur coup. Deux véritables bijoux.

«Je cherchais à réaliser le premier arrêt. Je me suis retrouvé sur le dos et j'ai tenté de garder les yeux sur la rondelle. J'ai perdu la rondelle de vue pendant une seconde mais en tournant sur moi-même, je l'ai retrouvée. Heureusement pour moi, j'ai deviné correctement.»

À la fin du match, la direction de l'équipe a annoncé qu'elle avait échangé le gardien Al Montoya aux Oilers d'Edmonton en retour d'un choix conditionnel de quatrième ronde en 2018.

Le gardien de 32 ans, embauché à titre de joueur autonome en 2016, a recommencé à patiner avec le Canadien en début de semaine après une absence de près de deux mois en raison d'une commotion cérébrale.

En quatre matchs, cette saison, il a affiché un dossier de 2-1-0, une moyenne de 3,77 et un taux d'arrêts de ,863.

Le Canadien a congé d'entraînement vendredi et sera inactif samedi. Il reprendra le collier dimanche soir alors qu'il accueillera les Canucks de Vancouver.

Vasilevskiy flamboyant

Un peu comme mardi contre les Sharks de San Jose, le Canadien a bien entamé la rencontre. En fait, il a bénéficié de plusieurs belles chances de marquer pendant la première moitié de l'engagement initial.

Le hic, c'est que Vasilevskiy semblait voir chaque rondelle comme si elle avait la taille d'un ballon de plage. Il s'est mis à la tâche dès la 23e seconde de jeu en volant un but certain à Pacioretty, qui avait reçu une belle passe de Phillip Danault et qui avait pu se glisser derrière les défenseurs Anton Stralman et Mikhail Sergachev.

À l'autre extrémité, Price n'a pas été testé aussi sérieusement que son rival. Kucherov a profité d'une chance en or à deux contre un mais son tir, vers une cage complètement ouverte, a raté l'objectif.

Pacioretty et Kucherov ont pu se reprendre dans les tout premiers instants de la période médiane. Le capitaine du Canadien a brisé l'impasse dès la 20e seconde, mais il n'a fallu que 44 secondes pour que Kucherov, le meilleur pointeur de la LNH, n'égale la marque grâce à un puissant tir des poignets que Price n'a jamais vu.

Le reste du match a été l'affaire des deux gardiens, qui se sont livré un splendide duel pour forcer la tenue de la prolongation.

Échos de vestiaire

Claude Julien, au sujet de la prestation globale de ses joueurs à la suite de son appel lancé aux leaders.

«J'ai trouvé que toute l'équipe a bien répondu ce soir. Il y a eu un effort qui nous donne des chances de gagner des matchs.»

Max Pacioretty, au sujet du message lancé par l'entraîneur-chef Claude Julien aux leaders du club:

«Notre entraîneur s'est tourné vers bon nombre des meilleurs joueurs de l'équipe, nous a lancé le défi de nous sortir de notre situation actuelle et que c'était à nous de le faire. Et je pense que nous nous sommes montrés à la hauteur de la situation ce soir.»