DIVERTISSEMENT
04/01/2018 12:22 EST | Actualisé 04/01/2018 12:22 EST

Meryl Streep appelle Melania et Ivanka Trump à réagir au sujet du harcèlement sexuel

«Je veux entendre parler du silence de Melania Trump. Je veux l'entendre parler sur ce sujet.»

Getty Images

En réponse à des allégations selon lesquelles elle savait depuis des années que le producteur Harvey Weinstein aurait agressé sexuellement plusieurs femmes, l'actrice Meryl Streep a soutenu que les critiques devraient plutôt se concentrer sur le silence assourdissant de la Maison-Blanche - en particulier celui de la première dame Melania Trump et d'Ivanka Trump, qui est également une conseillère du président.

«Je ne veux pas entendre parler de mon silence», a déclaré Streep dans une entrevue publiée mercredi par le New York Times. «Je veux entendre parler du silence de Melania Trump. Je veux entendre parler d'elle. Elle a tellement de choses à dire. Et Ivanka aussi. Je veux qu'elles parlent maintenant.»

Ivanka Trump n'a abordé que brièvement la question du harcèlement sexuel, affirmant en novembre que «cela ne peut jamais être toléré».

Streep a critiqué avec virulence le président Donald Trump - qui lui-même a été accusé d'inconduite sexuelle par plus d'une douzaine de femmes - dans un discours lors des Golden Globe Awards de l'année dernière.

Le président, qui a tendance à attaquer ses détracteurs sur Twitter, a rapidement réagi. Il a qualifié Meryl Streep d'actrice «surestimée».

Streep, qui a travaillé avec Weinstein durant des années, a déclaré au Times qu'elle était restée fidèle à elle-même lors de la chute du producteur et a démenti les commentaires selon lesquelles elle avait déjà eu connaissance de ses comportements déplacés. Elle a ajouté qu'elle était surprise d'apprendre que les gens la critiquaient pour ne pas avoir abordé le sujet du harcèlement sexuel plus rapidement.

«J'ai appris cela vendredi. Et puis quelqu'un m'a dit que durant l'émission Morning Joe ils se plaignaient que je n'avais pas encore répondu. Je n'ai pas de truc Twitter et je n'ai pas de compte Facebook. Je devais vraiment penser», a déclaré Streep au Times. «Parce que cela montrait vraiment mon propre sentiment d'ignorance».

«Vous faites des films. Vous pensez que vous savez tout sur tout le monde. Tellement de potins. Tu ne sais rien. Les gens sont tellement impénétrables à un certain niveau. Et c'est un choc», a-t-elle ajouté. «Certaines de mes personnes préférées ont souffert de cet évènement, mais il n'en fait pas partie.»

Streep fait partie d'un groupe de femmes influentes d'Hollywood qui se sont associées pour une initiative de lutte contre le harcèlement sexuel sur le milieu du travail.

Pour lire l'entrevue complète du New York Times avec Meryl Streep et Tom Hanks, c'est ici.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.

À voir aussi: