BIEN-ÊTRE
03/01/2018 16:52 EST | Actualisé 03/01/2018 16:58 EST

Manger trois tranches de bacon par semaine pourrait augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes âgées

L'étude a évalué des personnes âgées entre 40 et 69 ans.

circlePS via Getty Images

Manger juste trois tranches de bacon ou deux saucisses par semaine pourrait augmenter le risque de cancer du sein, selon une nouvelle étude.

Des chercheurs de l'Université de Glasgow ont découvert que les femmes ménopausées qui mangeaient environ 9 grammes de viande transformée par jour présentaient un risque plus élevé de développer la maladie parmi ceux qui participaient à l'étude.

L'étude n'a toutefois pas trouvé d'association entre manger de la viande rouge et augmenter le risque de cancer du sein. Elle n'a pas non plus trouvé de lien entre le risque de cancer du sein et la consommation de viande transformée chez les femmes en préménopause.

L'étude a évalué des personnes âgées entre 40 et 69 ans.

En 2015, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que les viandes transformées représentaient une menace aussi importante que les cigarettes et les classaient dans la même catégorie que les substances cancérigènes comme l'amiante, l'alcool, l'arsenic et le tabac.

Depuis lors, les chercheurs ont mis au point une nouvelle forme de bacon «plus sain», sans nitrites, sans conservateurs, et sans allergènes. Le produit, appelé Naked Bacon, a été salué par les experts.

Commentant les résultats de l'étude, Dre Jasmine Just, de la Cancer Research UK, a déclaré au HuffPost Royaume-Uni: « Cette étude n'a pas pris en compte d'autres facteurs importants qui augmente le risque de cancer du sein comme le dépistage et les antécédents familiaux ».

« Les meilleurs moyens de réduire le risque de cancer du sein sont de maintenir un poids santé, de réduire l'alcool et d'être physiquement actif », ajoute-t-elle.

Cela dit, elle a reconnu qu'il a été prouvé que manger beaucoup de viande transformée augmente le risque d'autres cancers, tels que le cancer des intestins.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.

À voir aussi: