NOUVELLES
03/01/2018 22:00 EST | Actualisé 03/01/2018 22:00 EST

Le port de Montréal a profité d'un trafic de marchandises record en 2017

Grâce aux fruits de l'accord de libre-échange avec l'Europe.

Getty Images/iStockphoto

Le port de Montréal a commencé l'année 2018 dans l'espoir qu'elle soit une nouvelle année record pour le trafic de marchandises, grâce aux fruits de l'accord de libre-échange avec l'Europe.

Le deuxième plus grand port du Canada mise sur une croissance d'environ quatre pour cent du trafic de marchandises par rapport à 2017 — année pour laquelle il a affiché une croissance de près de sept pour cent pour atteindre le niveau record de 38 millions de tonnes de fret.

La vigueur de l'économie, la croissance des échanges avec l'Asie et l'inversion de la canalisation 9B d'Enbridge ont contribué aux solides résultats de l'an dernier, a expliqué mercredi la chef de la direction du port de Montréal, Sylvie Vachon.

«Le fait que l'économie sera plus vigoureuse sera très positif pour ce genre de marchandises», a-t-elle estimé lors d'un entretien.

L'année 2017 était la première année complète d'activités pour le nouveau terminal à conteneurs Viau du port de Montréal, qui permettra à terme de traiter 600 000 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP) de plus par année sur l'île. L'Administration portuaire de Montréal tente en outre de faire approuver un autre projet de terminal qui augmenterait sa capacité de 1,15 million de conteneurs EVP par année à compter de 2021 ou 2022.

En raison de la menace du président américain Donald Trump de rompre l'Accord de libre-échange nord-américain, les transporteurs cherchent à développer d'autres marchés, a précisé Mme Vachon, plus particulièrement en Europe, en raison de la nouvelle entente commerciale.

«Cela va être graduel, mais positif, pour nous», a-t-elle dit à propos de l'Accord économique et commercial global conclu entre le Canada et l'Union européenne.

Le port de Montréal a aussi connu une année record, en 2017, pour les croisières, en accueillant 50 bateaux et 114 527 passagers et membres d'équipage, soit 33 pour cent de plus qu'en 2016. La croissance du nombre de passagers était attribuable au passage d'un plus grand nombre de bateaux de croisière à l'occasion du 150e anniversaire du Canada et des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Pour 2018, le port s'attend à observer une nouvelle croissance d'environ 14 pour cent, à 130 000 passagers.

Les résultats préliminaires sur le trafic de 2017 ont été dévoilés mercredi, lors de la cérémonie de remise de la canne à pommeau d'or au capitaine du navire Ottawa Express.

Depuis 179 ans, cette canne est remise chaque année au premier navire océanique à entrer au port de la métropole sans escale.

Par ailleurs, même si les données finales sur le trafic de la Voie maritime du Saint-Laurent ne seront dévoilées que la semaine prochaine, un porte-parole a indiqué qu'il devrait avoir progressé d'environ 8,5 pour cent en 2017, en se fiant aux chiffres des 11 premiers mois de l'année.

Cette croissance était essentiellement attribuable à une augmentation de 35 pour cent du tonnage de minerai de fer destiné à l'Asie. Le transport de marchandises générales a augmenté de 28 pour cent et celui de vrac solide a progressé de 12 pour cent. Le transport de céréales a diminué de 10,5 pour cent.