NOUVELLES
03/01/2018 08:59 EST | Actualisé 03/01/2018 08:59 EST

Donald Trump décernera le prix du média le plus «malhonnête et corrompu» de l'année et il semble impatient de le faire

Le président américain communiquera le résultat lundi 8 janvier.

Erik de Castro / Reuters

Décernera-t-il le prix à la chaîne américaine CNN, qu'il rêve d'affronter en combat de lutte? Ce mercredi 3 janvier, Donald Trump a annoncé - évidemment sur Twitter - qu'il décernerait un prix au média le plus "malhonnête et corrompu" de l'année. Le président américain communiquera le résultat lundi 8 janvier.

Pour ce faire, le site officiel de Donald Trump a mis en ligne, en décembre dernier, un sondage intitulé: "Couronnez le roi du 'Fake News'". Et les quatre questions dévoilent d'ores et déjà les candidats en lice: ABC News, CNN et le Time.

donaldjtrump.com

Dans le détail, ce questionnaire en ligne demande aux internautes:

"1. ABC News a 'PAR ERREUR' affirmé que Donald Trump a ordonné à Michael Flynn d'entrer en contact avec l'administration russe pendant l'élection. VERDICT:

2. CNN a 'PAR ERREUR' affirmé que le candidat Donald Trump et son fils Donald J. Trump,JR ont eu accès à des documents hackés par Wikileaks. VERDICT:

3. Time a 'PAR ERREUR' affirmé que le président Trump a enlevé le buste de Martin Luther King,Jr de son bureau ovale. VERDICT:

4. Faites savoir au président si une autre histoire mérite d'être couronnée le ROI de la Fake News 2017".

Pour les trois premières questions, quatre choix de réponses sont possibles: le sondé peut cocher la case "Fake News" ("fausse information"), "Faker News" ("information vraiment fausse"), "Fakest News"("l'information la plus fausse"), ou faire une autre proposition. Pour la dernière question, l'internaute est entièrement libre de rédiger sa réponse.

En juillet dernier, Donald Trump avait tweeté un montage vidéo dans lequel il apparaît sur un ring de lutte, tabassant un personnage dont la tête est remplacée par le logo de CNN. La légende "Fraud News CNN", une sorte de variante de "Fake News" (fausses informations) accompagnait le tout.

CNN avait tenu à répondre, dans un communiqué: "Triste jour que celui où le président des États-Unis d'Amérique encourage la violence envers les journalistes. Clairement, Sarah Huckabee Sanders a menti quand elle a dit que le président n'avait jamais encouragé la violence. (...) Nous continuerons a faire notre travail, il devrait commencer par faire le sien".

Régulièrement, le président américain qualifie sur Twitter de "Fake News" les articles n'allant pas dans son sens.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également: