POLITIQUE
31/12/2017 10:12 EST | Actualisé 31/12/2017 10:12 EST

Les citations politiques qui ont marqué l'année 2017

Elles sont savoureuses!

Krug Studios via Getty Images
«Ça prend pas le pogo le plus dégelé de la boîte...»

L'année 2017 a été riche en citations de toute sorte de la part des politiciens d'ici et d'ailleurs. En voici quelques-unes:

«Le Bloc québécois, ce n'est pas un dinosaure, c'est un phénix.»

— Martine Ouellet, le 14 mars 2017

————

«Ça prend pas le pogo le plus dégelé de la boîte pour comprendre qu'après avoir mis le feu dans la bâtisse, ce n'est pas un coup de peinture et des rideaux qui vont changer les choses.»

— Manon Massé, le 28 mars 2017

————

«Avant la politique, il y a la vie et après la politique, il y a la vie.»

— Sam Hamad, le 27 avril 2017

————

«Le pont Jacques-Cartier, ça va être notre tour Eiffel.»

— Denis Coderre, le 18 mai 2017

————

«J'ai conclu à un certain point que si vous mettiez des femmes responsables de tous les pays pendant juste deux ans, le monde ferait un immense pas en avant.»

— Barack Obama, à Montréal, le 6 juin 2017

————

«Quelqu'un l'a dit à notre Barbie du climat?»

— Gerry Ritz, le 19 septembre 2017 sur Twitter, faisant référence à Catherine McKenna

————

«Utilisez-vous ce langage sexiste pour parler de votre mère, de votre fille, de votre sœur?»

— Catherine McKenna, le 19 septembre 2017, en réponse à Gerry Ritz

————

«Qu'est-ce que vous voulez avoir, vous autres les médias? Vous voulez avoir une livre de chair, un peu de sang sur la table? C'est ça qui vous intéresse? Vous voulez avoir des drames humains, c'est ça qui vous excite un peu?»

— Philippe Couillard, aux journalistes, le 12 octobre 2017

————

«C'était comme un traitement de canal sur les stéroïdes. C'était si douloureux.»

— Hillary Clinton, le 23 octobre 2017, sur sa présence à l'investiture de Donald Trump

————

«Qu'on accuse ou qu'on s'excuse.»

— Jacques Chagnon, à l'UPAC, après l'arrestation de Guy Ouellette, le 31 octobre 2017

————

«M'a te dire une affaire, ils se prennent pas pour des 7-Up flats, eux autres.»

— Régis Labeaume, au sujet de militants, le 27 novembre 2017

PLUS:Politique