NOUVELLES

Des manifestants scandent des slogans antigouvernementaux à Téhéran

Les manifestations semblent être les plus importantes à s'être produites en Iran depuis celles qui avaient suivi l'élection présidentielle contestée en 2009.

30/12/2017 11:08 EST | Actualisé 30/12/2017 11:08 EST

Une vague de manifestations spontanées contre la faiblesse de l'économie iranienne a balayé Téhéran samedi, des étudiants et d'autres protestataires scandant des slogans contre le gouvernement quelques heures après que des partisans de la ligne dure eurent tenu leur propre rassemblement en faveur des dirigeants religieux de la république islamique.

Les manifestations semblent être les plus importantes à s'être produites en Iran depuis celles qui avaient suivi l'élection présidentielle contestée en 2009.

Au cours des derniers jours, des milliers d'Iraniens sont descendus dans les rues partout à travers le pays, d'abord à Mashhad jeudi, la deuxième plus grande ville de l'Iran et un lieu saint pour les pèlerins chiites.

Les manifestations dans la capitale ont apparemment forcé la télévision d'État à sortir de son mutisme et à reconnaître qu'elle n'avait pas couvert les événements sur l'ordre des responsables de la sécurité.

Des messages sur les médias sociaux et la hausse subite des prix pour des aliments de base comme les oeufs et la volaille seraient à l'origine de ces manifestations.

Selon des vidéos publiées en ligne samedi, des altercations auraient eu lieu entre contestataires et policiers à plusieurs endroits. Les autorités iraniennes ont affirmé qu'au moins 50 manifestants avaient été arrêtés.

Plus tôt samedi, des Iraniens progouvernementaux s'étaient rassemblés aux quatre coins de l'Iran afin d'exprimer leur soutien au guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei. Prévu depuis des semaines, ce rassemblement visait à en commémorer un autre qui s'était déroulé en 2009 contre les opposants à la réélection du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.

L'économie iranienne s'est améliorée depuis que le président Hassan Rohani a conclu une entente avec les puissances mondiales en vertu de laquelle l'Iran s'est engagé à limiter ses activités d'enrichissement d'uranium en échange de la levée de certaines sanctions économiques.

Ces améliorations n'ont toutefois pas encore eu d'effet sur la vie de l'Iranien moyen.