BIEN-ÊTRE
28/12/2017 12:18 EST | Actualisé 28/12/2017 12:18 EST

De plus en plus de bars et de restaurants abandonnent les pailles en plastique

En avez-vous vraiment besoin?

Milkos via Getty Images

Le temps des Fêtes et des cocktails pourrait s'avérer bien sec pour le secteur des pailles de plastique.

De plus en plus d'établissements abandonnent l'utilisation des pailles en réaction à un mouvement populaire croissant contre ce qui est devenu un emblème du problème mondial des plastiques polluants.

De nombreux clients, comme l'actrice torontoise Courtney Ch'ng Lancaster, mènent la lutte en demandant aux serveurs des bars et des restaurants qu'ils fréquentent de ne pas mettre de paille dans leur verre.

La femme de 31 ans dit vouloir réduire son empreinte écologique et elle croit que ces petits gestes commencent à créer un effet d'entraînement.

Pour la première fois cette année, elle dit avoir senti chez certains serveurs qu'ils étaient bien conscients du mouvement. Plusieurs fois, elle a même reçu des appuis de certains employés d'établissements de restauration.

Deux ans après qu'une vidéo montrant une tortue empalée par une paille eut fait surface sur YouTube, le mouvement populaire pour éliminer ces petits outils de plastique semble atteindre un nouveau sommet.

« Parfois, je me sens gênée à propos de ces petits gestes et j'ai peur de paraître comme une sorte de guerrière écolo-hippie », confie l'actrice torontoise, qui n'est pas du tout seule dans ce combat.

Aujourd'hui, certains établissements courent même le risque d'être malmenés sur les réseaux sociaux s'ils servent un verre d'eau avec une paille. Alors que l'industrie emboîte le pas, ceux qui résistent risquent de paraître dépassés.

Des pailles biodégradables

Rachel Conduit, propriétaire de deux bars à Toronto, reconnaît avoir rejoint le mouvement un peu plus tard qu'elle l'aurait souhaité. Elle utilise désormais des pailles biodégradables dans ses établissements.

Elle a aussi demandé à ses serveurs de cesser de mettre une paille dans chaque cocktail et de laisser les clients en prendre une sur le comptoir s'ils le souhaitent.

Rachel Conduit ne croit cependant pas que les pailles vont finir par disparaître. « Certaines personnes adorent les pailles. Elles ont des dents sensibles ou elles veulent protéger leur rouge à lèvres. Je crois qu'on va toujours en avoir besoin », prédit-elle.

Une analyse que partage le consultant en restauration Geoff Wilson. Selon lui, le coût beaucoup plus élevé des pailles biodégradables les rend trop chères pour que les grandes chaînes puissent les adopter.

La chaîne de restaurants Boston Pizza a tout de même choisi de le faire en janvier 2017. Chacun de ses 380 établissements utiliserait en moyenne 120 000 pailles par année.

Philip Jacobsen, du fournisseur de pailles en papier Greenmunch, souligne que les restaurants, bars, hôtels et traiteurs deviennent de plus en plus nombreux parmi ses clients.

À voir également:

Cocktails pour le temps des fêtes