NOUVELLES
23/12/2017 18:01 EST | Actualisé 23/12/2017 18:02 EST

La police d'Ottawa a repris un chauffeur qui se moquait d'un cycliste

Les cyclistes ont aussi droit à la route.

David_Sch via Getty Images

Les conducteurs peuvent parfois oublier qu'ils n'ont pas seulement à partager la route avec d'autres automobilistes à quatre roues, mais qu'ils doivent également faire de la place pour leurs copains à deux roues.

Après qu'une personnalité publique de Toronto se soit moquée sur Twitter d'une cycliste hivernale qui tentait de faire la navette en utilisant un mode de transport différent, la police a envoyé un léger rappel sur les médias sociaux que les cyclistes avaient également droit à la route.

Vendredi, Alex Pierson, présentateur à la radio d'affaires d'actualité et conseiller média, a tweeté une photo d'un cycliste d'hiver alors qu'il était au volant de son véhicule à une intersection.

« Il faut être un vrai nono pour faire du vélo un jour comme celui-ci », a-t-elle écrit.

Mais la police d'Ottawa ne partageait pas son opinion.

Ils ont répondu immédiatement, rappelant à Pierson que non seulement les cyclistes ont droit à la route, mais que «pour beaucoup, c'est leur seul moyen de transport».

Les conducteurs sont censés traiter les cyclistes comme n'importe quel autre véhicule sur la route, selon le site internet du Service de police d'Ottawa, et devraient leur donner plus d'espace lorsque les conditions routières sont glissantes.

En ce qui concerne les cyclistes, ils «peuvent occuper n'importe quelle partie d'une voie quand [leur] sécurité le justifie». Ne jamais compromettre la sécurité juste pour la convenance des autres », les états de site Web.

Lorsque Pierson a essayé de faire valoir qu'il n'y avait pas assez de place sur la route pour les cyclistes et les conducteurs, la police lui a doucement rappelé qu'il y en a, si elle attend une occasion de le contourner.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.