DIVERTISSEMENT
22/12/2017 22:05 EST | Actualisé 22/12/2017 22:05 EST

Le DJ montréalais Shash'U s'ouvre sur sa carrière

Shash'U a fait paraître son mini-album Street X le 11 décembre dernier.

Le beatmaker-DJ-Auteur-compositeur- interprète montréalais Shash'U roule sa bosse dans l'industrie de la musique québécoise depuis une dizaine d'années. Avec un album et neuf mini-albums, dont Street X, paru le 11 décembre dernier, le DJ est actif autant au Québec qu'ailleurs dans le monde et partage aujourd'hui son temps entre Montréal et Los Angeles.

Un style bien à lui

Shash'U qualifie son style de «powerfunk». «C'est le son du funk d'hier infusé avec mon son d'aujourd'hui. Prince et James Brown sont deux de mes influences, je prends ça comme inspiration, puis je fais mon son à moi», explique l'artiste rencontré au Ping Pong Club.

L'artiste utilise peu d'échantillonnage, un procédé qui consiste à utiliser des éléments de chansons déjà existantes, dans ses morceaux. La méthode attire son lot de détracteurs, alors que ceux-ci accusent les musiciens de ne pas respecter les droits d'auteur des compositeurs originaux. Il s'agit de l'une des raisons pour laquelle Shash'U décide de s'éloigner de cette façon de faire: «Je préfère arriver au point ou tu n'as plus à défendre l'échantillonnage, mais seulement toi-même et ta création.»

Jules Tomi

Un DJ international

Shash'U a eu l'occasion de se produire sur scène dans des pays comme les États-Unis, la France, la Suisse et la Pologne. Il considère toutefois que les différences entre les réactions de ses différents publics sont similaires: «Il n'y a pas vraiment de différence entre les foules. Quand je performe et que suis devant le public, il a généralement la même réponse.»

Quand on va voir Shash'U, on sait à quoi s'attendre.

«Dans les différentes scènes sur lesquelles j'ai performé, j'ai toujours réussi à garder un son tangible. Quand on va voir Shash'U, on sait à quoi s'attendre. On sait que c'est fait pour bouger, pour danser, ça rend heureux», ajoute le DJ.

Jules Tomi

Une autre aventure avec Joy Ride

En plus de sa carrière d'auteur-compositeur-interprète et de DJ, Shash'U est également le directeur musical de la maison de disque Joy Ride Records, sur laquelle sont notamment signés Loud et Rymz.

La boîte, auparavant connue sous le nom de Silence d'Or, a récemment changé de direction. Au cours des trois derniers mois, Shash'U (Street X), Rymz (Mille Soleils), David Lee (UP) et Loud (Une année record) ont tous sorti un projet.

Shash'U a avoué qu'il travaillait présentement sur un projet réunissant des artistes québécois comme Laurence Nerbonne, Karim Ouellet, Foxtrot et KNLO qui pourrait voir le jour en 2018.

Une place plus grande accordée au contenu «urbain»

Le DJ considère que le rap pourrait être plus couvert au Québec et que l'initiative d'une radio consacrée au hip-hop pourrait renverser la situation: «Les médias couvrent un peu les artistes qu'ils veulent couvrir. Mais en même temps, avec une radio qui serait dédiée à ce genre musical, leur mandat serait moins grand.»

«Je pense qu'un poste de radio complet dédié au contenu rap à Montréal ou à Québec serait vraiment génial. Je pense que tout le monde, tous les jeunes écouteraient ça», conclut Shash'U.