NOUVELLES
21/12/2017 18:49 EST | Actualisé 21/12/2017 18:50 EST

Les indépendantistes crient victoire aux élections régionales en Catalogne

Bien qu'un parti opposé à l'indépendance ait obtenu le plus grand nombre de voix, selon les résultats provisoires.

AP Photo/Santi Palacios

Les partis indépendantistes se déclarent vainqueurs des élections régionales en Catalogne, bien qu'un parti opposé à l'indépendance ait obtenu le plus grand nombre de voix, selon les résultats provisoires rendus publics jeudi soir.

Elsa Artadi, qui dirige la campagne du parti du président destitué et en exil Carles Puigdemont, a revendiqué la victoire de la coalition formée des partis Ensemble pour la Catalogne, ERC et CUP.

À trois, ces formations indépendantistes devraient obtenir 70 des 135 sièges du Parlement, selon les résultats provisoires.

Marta Rovira, la numéro 2 sur la liste du parti de gauche ERC, a elle aussi revendiqué la victoire des indépendantistes.

Le conseil régional électoral a estimé que la coalition indépendantiste Ensemble pour la Catalogne de Carles Puigdemont obtiendrait 34 sièges. Le parti républicain de gauche indépendantiste ERC en aurait 32.

Avec l'aide du parti radical pro-indépendance CUP, qui serait crédité de quatre sièges, le bloc indépendantiste retrouverait ainsi la majorité au Parlement.

Toutefois, c'est le parti unioniste Ciutadans («citoyens»), dirigé par l'avocate de 36 ans Ines Arrimadas, qui devrait obtenir le plus grand nombre de voix pour un seul parti, ce qui lui vaudrait 35 sièges dans la chambre.

La chef du parti pro-Espagne a déclaré que ses membres allaient continuer de se battre contre les indépendantistes.

«Les forces pro-indépendance ne pourront plus jamais prétendre qu'elles parlent pour toute la Catalogne. Nous allons continuer de nous battre pour une coexistence pacifique, pour le bon sens et pour une Catalogne pour tous les Catalans», a-t-elle déclaré.

Plus de 5,5 millions de Catalans étaient appelés à voter.

Selon les autorités, le taux de participation a enregistré une hausse de cinq points de pourcentage par rapport au précédent scrutin en 2015. À deux heures de la fermeture des bureaux de vote, 68,3 pour cent des électeurs s'étaient prononcés, contre 63,12 pour cent en 2015.

Cette nouvelle élection provoquée par la destitution du gouvernement catalan par Madrid représente un test capital pour l'unité du mouvement indépendantiste.

VOIR AUSSI: