NOUVELLES

Trump se félicite d'une révision majeure des lois fiscales

Le président a déclaré que le projet de réforme fiscale avait été «une expérience merveilleuse»

20/12/2017 18:45 EST | Actualisé 20/12/2017 18:45 EST
Jonathan Ernst / Reuters

Le président américain Donald Trump s'est félicité d'une révision majeure des lois fiscales aux États-Unis, mercredi, déclarant que «tous les records» avaient été battus.

Flanqué de législateurs républicains, le président a tenu un point de presse devant la Maison-Blanche peu après que la Chambre des représentants eut conclu un nouveau vote de dernière minute sur le projet de loi de 1500 milliards $ qui accorde des baisses d'impôt généreuses aux entreprises et aux Américains les plus riches, tout en offrant des réductions d'impôt plus restreintes pour les familles à moyens et à faibles revenus.

M. Trump a déclaré que le projet de réforme fiscale avait été «une expérience merveilleuse» et a soutenu qu'il comportait les réductions d'impôt les plus imposantes de l'histoire des États-Unis. Vérification faite, les réductions proposées par M. Trump sont loin d'être les plus importantes de l'histoire du pays.

Le résultat du vote en Chambre a été de 224 voix contre 201, quelques heures après l'adoption du projet de loi au Sénat. Les républicains ont applaudi lorsque le nombre de votes requis a été atteint, puis de nouveau lors de l'annonce du résultat final.

Les démocrates ont parlé du projet de loi comme d'une bénédiction pour les riches qui abandonne à leur sort les travailleurs de la classe moyenne. Les républicains au Congrès ont plutôt présenté le projet de loi comme une bénédiction pour la classe moyenne, un argument qu'ils martèleront dans l'objectif de maintenir leur majorité en Chambre et au Sénat lors des élections de mi-mandat l'an prochain. Toutefois, un commentaire du président Trump pourrait leur compliquer la tâche.

En se félicitant du projet de loi à la Maison-Blanche, M. Trump a souligné la réduction marquée du taux d'imposition des entreprises, qui passera de 35 pour cent à 21 pour cent, y voyant «probablement l'élément le plus important de notre plan».

Quelques minutes plus tard, durant un débat en Chambre à l'autre bout de l'avenue Pennsylvania, le représentant démocrate du Massachussets Richard Neal s'est emparé des propos de M. Trump, disant y voir la preuve que les républicains n'ont jamais réellement souhaité adopter des réductions d'impôt significatives pour la classe moyenne.

Par communiqué, M. Trump a affirmé: «En réduisant les impôts et en réformant un système brisé, nous versons du carburant pour fusée dans le moteur de notre économie.»

Le leader de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, un républicain du Kentucky, a martelé que les Américains répondraient positivement à la réforme fiscale.

«Si nous ne parvenons pas à vendre cela à la population américaine, nous serions aussi bien de changer de carrière», a affirmé M. McConnell.

VOIR AUSSI: