NOUVELLES
20/12/2017 06:03 EST | Actualisé 20/12/2017 06:03 EST

Le Canadien accorde cinq buts... mais trouve le moyen de gagner 7-5 face aux Canucks

Au diable les défensives!

La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Alex Galchenyuk a inscrit le but de la victoire en fin de troisième période et le Canadien de Montréal a tenu le coup de peine et de misère pour vaincre les Canucks de Vancouver 7-5, mardi soir, au Rogers Arena.

Galchenyuk a accepté une belle passe de Phillip Danault avant de s'amener seul devant Anders Nilsson, qu'il a déjoué d'une belle feinte. Ce but, inscrit à 17:27 du troisième engagement, procurait une avance de 6-4 au Tricolore.

Nicolas Deslauriers a touché la cible à deux reprises, Daniel Carr et Jeff Petry ont ajouté un but et une mention d'assistance alors que Paul Byron et Danault, dans une cage déserte, ont complété la marque pour le Canadien (15-15-4), qui a remporté ses quatre derniers affrontements contre les Canucks.

«En raison du match extérieur, nous sentions à l'entraînement d'hier et de ce matin que c'était comme si nous avalions de l'eau polluée quand nous respirions, a comparé le capitaine du Canadien Max Pacioretty, qui a obtenu deux aides. Ça faisait du bien de revenir jouer à l'intérieur.»

Thomas Vanek a connu une belle soirée de travail contre une de ses anciennes équipes, amassant trois buts et une aide. Daniel Sedin a récolté deux points, dont un but, alors que Brock Boeser a aussi touché la cible pour les Canucks (15-16-4), qui ont perdu six de leurs sept dernières parties.

Carey Price a cédé cinq fois, mais il a tout de même réalisé quelques beaux arrêts parmi les 34 qu'il a enregistrés. Price a porté à 5-2-1 sa fiche à Vancouver.

Nilsson a été tantôt spectaculaire, tantôt chancelant et il a alloué six buts sur 31 tirs devant le filet des Canucks. Il a perdu un troisième départ consécutif.

«Ce n'était pas la façon idéale de gagner un match, a indiqué Petry. J'ai toutefois aimé notre façon de répondre et de trouver une façon de marquer quand ils capitalisaient sur leurs occasions.»

Le Canadien, qui était privé des services de son défenseur vedette Shea Weber, poursuivra son voyage de trois matchs dans l'ouest du pays avant Noël en se mesurant aux Flames de Calgary, vendredi soir.

Au diable les défensives

Si le Canadien et les Canucks avaient éprouvé des difficultés offensivement au cours des dernières parties, les deux équipes ont trouvé le moyen d'ouvrir les écluses lors de leur duel.

Vanek a permis à sa troupe de s'inscrire au tableau indicateur lors d'un avantage numérique, sautant sur un retour de lancer de l'arrière Derrick Pouliot, mais son indiscipline a coûté le but du Tricolore, cinq minutes plus tard. Le défenseur du Canadien David Schlemko a décoché un tir de la pointe qui a heurté Carr, qui passait au même moment. La rondelle a changé de trajectoire pour terminer son élan dans la lucarne.

Après que Deslauriers eut profité d'une belle mise en scène de Froese et Petry pour procurer une avance de 2-1 aux hommes de Claude Julien, les choses se sont animées dans les dernières minutes du deuxième tiers. Les deux formations ont marqué quatre buts en 5:13.

Vanek a d'abord créé l'égalité en complétant une mise en scène d'Alex Biega, lors d'une descente à trois contre un, mais Deslauriers a répliqué grâce à son deuxième but de la rencontre. Une chute de Tomas Plekanec a ouvert la porte à Daniel Sedin, qui a de nouveau ramené les deux équipes à la case départ, 34 secondes après le but de Deslauriers. Lors d'un avantage numérique, Petry a toutefois décoché un violent lancer frappé qui a donné l'avance pour de bon au Bleu-blanc-rouge.

Dès la deuxième minute de la troisième période, Byron a accepté une belle passe de Pacioretty pour envoyer la rondelle dans une cage laissée libre, mais si le Canadien croyait avoir mis le match hors de portée, il s'est fait ramener à l'ordre.

Boeser, qui était un cas incertain pour la partie, a eu le champ libre pour servir un lancer parfait à Price. Il s'agissait de son 18e filet de la campagne, un sommet chez les recrues de la LNH. Après le but de Galchenyuk, Vanek a enregistré son tour du chapeau, permettant encore aux Canucks d'espérer l'emporter. Danault a cependant scellé l'issue du match.