NOUVELLES
18/12/2017 11:58 EST | Actualisé 18/12/2017 11:58 EST

Le fisc débusque des fraudeurs à l'aide des médias sociaux

Revenu Québec utilise les informations disponibles sur le web pour ses enquêtes.

Burcak Yalaman via Getty Images

Attention à ce que vous publiez sur les médias sociaux... surtout si vous êtes du genre à ne pas dire la vérité au fisc.

Revenu Québec a confirmé au HuffPost Québec que le ministère utilise ce qui se trouve sur Facebook, Twitter, Instagram et autres pour ses enquêtes sur des contrevenants. «Revenu Québec peut, dans le cadre des vérifications qu'il effectue, utiliser les informations publiques disponibles sur les réseaux sociaux pour les fins de corroboration notamment», a indiqué la porte-parole Geneviève Laurier.

De plus, l'Agence de revenu du Canada (ARC) a demandé à PayPal de lui fournir différentes informations sur ses clients d'affaires tels que le nom complet, la date de naissance, le numéro d'assurance sociale et le numéro d'entreprise de ses clients, rapporte le Journal de Québec, qui diffusait ce matin un reportage sur la question.

Toujours selon le Journal, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante déplore que le fisc s'attaque à de petits joueurs plutôt que les grands comme Netflix et Amazon.

PLUS:Nouvelles