NOUVELLES
16/12/2017 14:31 EST | Actualisé 16/12/2017 14:31 EST

Deux navires toujours à la recherche du sous-marin argentin disparu, sans succès

Toujours sans nouvelle des 44 membres d'équipage.

Handout . / Reuters
Le sous-marin ARA San Juan en 2014.

Deux navires, un britannique et un argentin, exploraient samedi à l'aide de sonars la zone où le sous-marin argentin 'ARA San Juan' a disparu le 15 novembre avec les 44 membres de son équipage, a annoncé la marine argentine.

"Le navire océanographique britannique 'Protector" et le destroyer 'ARA La Argentina' qui se trouvent dans la zone de recherche ont balayé les fonds marins à l'aide de sonars", a déclaré la marine dans un communiqué.

La perte du sous-marin a entraîné l'ouverture d'une enquête judiciaire pour "recherche de possibles actes illicites" afin d'établir les responsabilités. Plusieurs gradés de haut rang ont déjà été relevés de leurs fonctions.

La Marine a abandonné tout espoir de retrouver des survivants et se concentre sur la recherche du submersible qui avait signalé avoir surmonté une panne de batteries au cours de son dernier contact, tandis qu'il rentrait d'Ushuaïa, dans l'extrême sud de l'Argentine, pour regagner son port d'attache, Mar del Plata, à 400 kilomètres au sud de Buenos Aires.

Un organisme international a signalé une explosion sous-marine sur le trajet du San Juan quelques heures après ce dernier contact.

En début de semaine, le navire américain "Atlantis", muni d'équipements de pointe, a détecté un objet situé à 1.000 mètres de profondeur, selon la marine argentine.

Disparu il y a un mois, le San Juan reste introuvable malgré l'important dispositif international de recherche mis en place.

À voir aussi: