NOUVELLES
15/12/2017 07:05 EST | Actualisé 15/12/2017 07:06 EST

Plekanec tranche le débat en prolongation

Ce gain laisse le Tricolore avec un total de 32 points.

Paul Chiasson/PC

Tomas Plekanec est allé à la guerre en deuxième période avec Jordie Benn et Shea Weber pour garder son équipe dans le match. Il en a éventuellement retiré une récompense qui a permis au Canadien de Montréal de récolter deux précieux points au classement.

Plekanec a inscrit son quatrième but de la saison à 1:52 de la période de prolongation pour procurer une victoire de 2-1 face aux Devils du New Jersey 2-1 jeudi soir au Centre Bell.

Oublié dans l'enclave, Plekanec a reçu une passe de Charles Hudon et a battu le gardien Cory Schneider d'un tir qui s'est faufilé entre ses jambières.

«Je suis arrivé sur la patinoire et j'essayais d'anticiper ce qui allait arriver. 'Hudy' a fait un très beau jeu le long de la rampe pour me remettre la rondelle. Je visais entre les jambières», a affirmé Plekanec, dont le dernier but remontait au 4 novembre à Winnipeg.

Stefan Noesen (3e), dès la 81e seconde de jeu, avait ouvert la marque en faveur des Devils contre Carey Price, qui a beaucoup mieux paru que lors de sa sortie précédente, samedi dernier, contre les Oilers d'Edmonton.

Price a fait face à 32 tirs, lui qui avait été victime de quatre buts en 22 minutes et 14 tirs contre la bande de Connor McDavid.

Du côté du Canadien, Andrew Shaw, avec son 8e de la saison, également au premier vingt, a fait vibrer les cordages derrière Schneider, qui a réalisé 34 arrêts, dont 13 en troisième période.

Shaw a d'ailleurs été l'un des joueurs les plus visibles chez le Canadien, effectuant des présences constantes en territoire adverse. Après les 40 premières minutes de jeu, lui et Benn avaient été les plus actifs avec quatre tirs chacun vers Schneider.

Shaw et Benn ont d'ailleurs paradé sur la patinoire à titre de 1ère et 3e étoiles, respectivement.

Un point tournant

Un moment crucial du match est survenu pendant les dix premières minutes de la deuxième période alors que la formation montréalaise a écopé trois pénalités mineures en moins de cinq minutes, dont deux en 55 secondes à Byron Froese et à Karl Alzner alors que la marque était encore de 1-1.

À trois contre cinq, Benn, Weber et Plekanec ont réalisé un boulot admirable en maintenant les cinq joueurs des Devils en périphérie et en bloquant plusieurs tentatives de tirs.

«Ce fut un moment très important pour toutes sortes de raisons, a admis Claude Julien. Le nombre de tirs que les gars ont accepté de bloquer pour garder le score 1-1 a été un point tournant. Ç'a donné de l'énergie à tout le monde sur le banc.

Lors de la pénalité suivante, à Joe Morrow, Benn, Weber et Plekanec, aidés par Paul Byron, ont repris là où ils avaient laissé et de nouveau fermé la porte aux joueurs de John Hynes.

Weber n'a pas tout fait bien, cependant. En début de troisième, alors que le Canadien profitait de son troisième avantage numérique du match, une mauvaise passe vers David Schlemko a été interceptée par Nico Hischier. L'attaquant suisse est parvenu à s'échapper jusqu'à Price, qui ne lui a laissé aucune ouverture et réalisé un arrêt important.

Ce gain laisse le Tricolore avec un total de 32 points, deux de moins que les Bruins de Boston, vaincus 5-3 devant leurs partisans face aux Capitals de Washington. Les Bruins, troisièmes dans la section Atlantique, ont toujours trois rencontres en banque.

Quant aux Flyers de Philadelphie, qui semblaient incapables de gagner un seul match en novembre, ils totalisent 33 points à la suite de leur triomphe de 2-1 face aux Sabres de Buffalo, leur cinquième consécutif.

Ce match était le dernier du Canadien au Centre Bell en 2017, et il n'y reviendra que le 2 janvier lors de la visite des Sharks de San Jose.

En attendant, les hommes de Claude Julien devront traverser une séquence de sept parties à l'étranger en deux semaines qui promet d'être difficile.

Ce test, qui pourrait s'avérer crucial, s'amorcera samedi soir à l'occasion de la Classique LNH100, à la Place TD face aux Sénateurs d'Ottawa.

Après avoir complété le quatrième match en plein air de son histoire, le Tricolore effectuera sa tournée annuelle dans l'Ouest canadien pour y affronter les Canucks de Vancouver, les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton, tout ça avant Noël.

Au retour, le Canadien se dirigera vers le doux climat du sud-est des États-Unis pour des rendez-vous en Caroline, à Tampa Bay et à Sunrise, tout ça en quatre soirs.

Échos de vestiaire

Claude Julien, au sujet du travail d'Andrew Shaw

«On sait que quand Andrew joue de cette façon, il est un joueur très efficace. De la façon qu'il travaille, ça amène de l'énergie à l'équipe. Il fait un boulot difficile sans être puni et c'est important pour l'équipe.

Andrew Shaw, au sujet de la performance globale de l'équipe:

«On a commencé un peu lentement, mais après avoir créé l'égalité, on s'est mis en marche. Nous avons écopé des punitions, mais nous avons travaillé fort, nous avons été compétitifs et nous avons trouvé un moyen de gagner.»

Tomas Plekanec, au sujet de la victoire du Canadien combiné à la défaite des Bruins de Boston:

«Je pense que c'est trop tôt pour regarder le classement. Nous savons dans quelle situation nous nous trouvons, et l'important est de nous concentrer sur notre travail.»