NOUVELLES
15/12/2017 11:53 EST | Actualisé 15/12/2017 11:53 EST

La Russie n'est pas coopérative au sujet de la Corée du Nord, déplore Trump

Ces appels du pied de M. Trump interviennent le jour où Rex Tillerson doit s'adresser sur le sujet au Conseil de sécurité des Nations unies.

Jonathan Ernst / Reuters

Donald Trump a regretté vendredi que la Russie ne se joigne pas aux efforts des Etats-Unis et de la Chine pour accentuer la pression sur la Corée du Nord concernant ses programmes militaires.

Les tirs de missiles balistiques et les essais nucléaires de Pyongyang, maintes fois condamnés par la communauté internationale, ainsi que l'escalade des invectives entre le président américain et le leader nord-coréen Kim Jong-Un ne cessent d'envenimer les tensions, sur fond de menace de conflit.

"La Chine aide, la Russie n'aide pas", a résumé Donald Trump devant la Maison Blanche. "Nous aimerions que la Russie aide", a-t-il ajouté au lendemain d'une conversation téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine centrée sur la Corée du Nord.

Le président russe a "dit des choses très gentilles sur ce que j'ai fait pour le pays en terme d'économie et il a aussi dit des choses négatives sur ce qui se passe ailleurs", a poursuivi le milliardaire républicain.

"Mais le sujet principal était d'évoquer la Corée du Nord, parce que nous adorerions avoir son aide sur la Corée du Nord", a-t-il insisté.

Ces appels du pied de M. Trump interviennent le jour où son ministre des Affaires étrangères, Rex Tillerson, doit s'adresser sur le sujet au Conseil de sécurité des Nations unies, qui a adopté à ce jour plusieurs trains de sanctions contre le Nord, sans succès.