POLITIQUE

Jason Kenney tente d'obtenir un siège lors d'une élection complémentaire jeudi

Sept candidats se présentent dans cette circonscription traditionnellement favorable aux conservateurs.

14/12/2017 10:16 EST | Actualisé 14/12/2017 11:20 EST
Chris Wattie / Reuters

L'ancien ministre fédéral conservateur Jason Kenney cherche à obtenir un siège à l'Assemblée législative de l'Alberta, jeudi, à titre de chef d'un nouveau parti provincial.

Une élection complémentaire à Calgary-Lougheed se tient à la suite du retrait de Dave Rodney, membre des conservateurs unis, pour ouvrir la voie à une candidature de M. Kenney, devenu chef du parti le 28 octobre.

M. Kenney a été l'architecte d'une fusion entre les deux partis de centre droit en Alberta, le Parti progressiste-conservateur et le Wildrose, et souhaite obtenir un siège à l'assemblée afin d'y affronter directement la première ministre néo-démocrate Rachel Notley avant les élections provinciales en 2019.

Sept candidats se présentent dans cette circonscription traditionnellement favorable aux conservateurs.

Lori Williams, politologue à l'Université Mount Royal, a dit s'attendre à une victoire de M. Kenney, mais a laissé entendre qu'elle se devrait d'être convaincante.

Mme Williams a souligné qu'un résultat serré ne viendrait pas appuyer la vision maintes fois exprimée par M. Kenney selon laquelle «l'Alberta est une province conservatrice, et le Nouveau Parti démocratique a en quelque sorte leurré les Albertains pour qu'ils votent pour la formation».

M. Kenney a dit avoir reçu un accueil positif dans son porte-à-porte, mais a souligné qu'environ seulement un tiers des électeurs exerçaient leur droit de vote dans une élection complémentaire.

«J'espère que l'on pourra faire mieux, mais nous sommes près de Noël et les gens sont occupés durant cette période de l'année», a-t-il indiqué, déplorant aussi un manque d'intérêt pour la politique.