NOUVELLES
13/12/2017 07:30 EST | Actualisé 13/12/2017 07:32 EST

Mahmoud Abbas rejette tout rôle pour les États-Unis dans le processus de paix

Le président palestinien estime que la décision de Trump est un «crime» qui menace la paix mondiale.

AHMAD GHARABLI via Getty Images

Le peuple palestinien refusera dorénavant toute intervention des États-Unis dans le processus de paix au Moyen-Orient, dans la foulée de la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, a prévenu mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas.

M. Abbas prenait la parole en Turquie, lors d'une rencontre des principaux dirigeants des pays islamiques. Ce sommet devrait accoucher d'une réponse unifiée du monde musulman à la décision de M. Trump.

Le président palestinien estime que cette décision est un "crime" qui menace la paix mondiale. Il a demandé aux Nations unies de prendre la responsabilité du processus de paix et de mettre en place un nouveau mécanisme, en faisant valoir que Washington n'est plus apte à jouer ce rôle.

Ce discours représente un changement de trajectoire important pour M. Abbas, qui depuis plusieurs années adoptait une approche plus douce et plus conciliante envers le seul médiateur dans le conflit israélo-palestinien.

Immédiatement après l'annonce de M. Trump la semaine dernière, M. Abbas avait déclaré que les États-Unis venaient de se disqualifier pour continuer à jouer ce rôle. Son discours de mercredi était encore plus acéré et était prononcé devant une audience globale.

Cette rencontre des 57 membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) offre au monde musulman l'occasion de formuler une réponse musclée à la décision du président Trump.

Le président actuel de l'OCI, le président turc Recep Tayyip Erdogan, a demandé au monde de reconnaître l'État palestinien et Jérusalem comme sa capitale. Le secrétaire général de l'OCI, Youssef Ben Ahmad Al-Othaimeen, a lui aussi demandé aux pays qui ne l'ont pas encore fait de reconnaître l'État palestinien.

Israël considère que Jérusalem est sa capitale depuis le jour de sa création, en 1948; il estime aussi que la ville est la capitale traditionnelle du peuple juif. Les Palestiniens réclament la portion est de Jérusalem comme capitale de leur futur État.

À voir également: