NOUVELLES
12/12/2017 06:12 EST | Actualisé 12/12/2017 06:12 EST

L'attentat de Québec, l'événement le plus médiatisé depuis 2001 dans la province

Et sans surprise, Donald Trump est le roi de l'actualité partout dans le monde, selon le bilan d'Influence communication.

Dario Ayala / Reuters
Manifestation de soutien à la communauté musulmane, 30 janvier 2017.

L'attentat dans la mosquée de Québec en janvier dernier a largement dominé l'actualité de l'année 2017, mais c'est aussi l'événement le plus médiatisé depuis le début des années 2000 dans la province, d'après les données d'Influence communication, qui a publié son bilan annuel mardi matin.

Selon l'organisation qui analyse la couverture média au Québec, au Canada et dans le monde, l'attentat du 29 janvier a occupé 57,99 pour cent des nouvelles dans la province pendant la période de pointe, ce qui dépasse les inondations printanières du mois de mai, qui représentaient à leur sommet 46 pour cent de l'actualité.

Ces données montrent que l'attentat de Québec surpasse largement la couverture de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic en 2013, et les attentats de Paris en 2015. L'élection présidentielle de Donald Trump arrive en cinquième place des événements médiatiques les plus importants depuis qu'Influence communication a commencé à étudier les médias, en 2001.

La tragédie dans la mosquée de Québec, qui a coûté la vie à six personnes, a aussi fait parler davantage du Québec dans les médias internationaux, selon le bilan d'Influence communication.

L'organisation note une augmentation de 45 pour cent de l'attention médiatique internationale sur les faits divers provenant du Québec.

Influence communication relève que le drame a aussi influencé indirectement la couverture des médias, qui se sont intéressés davantage aux mouvements d'extrême droite dont serait issu l'auteur présumé de l'attentat, Alexandre Bissonnette.

«C'est venu teinter l'ensemble de l'actualité. Si 2016, pour nous, avait été l'année de la peur qui était le principal vecteur d'intérêt d'une importante proportion de l'actualité, pour nous, l'intolérance est probablement le thème récurrent très important qui a dominé l'actualité chez nous, au Québec, en 2017», a indiqué en entrevue Jean-François Dumas, président d'Influence communication.

Selon l'analyse, cette année, il y a eu une hausse de plus de 597 pour cent de la couverture des groupes d'extrême droite par rapport à 2016.

Le bilan d'Influence communication regorge d'observations sur l'actualité au Québec et dans le monde.

Voici quelques thèmes abordés:

— Donald Trump, roi de l'actualité partout dans le monde

Le controversé président américain domine les palmarès des personnalités les plus présentes dans les médias au Québec, au Canada et dans le monde. Au Québec, où l'information internationale suscite généralement peu d'intérêt dans les médias, elle a connu un regain de popularité largement attribuable à M. Trump. «Quatre-vingt-cinq pour cent des nouvelles internationales ont mentionné, traité ou porté sur Donald Trump!», a souligné M. Dumas. Au Québec, Donald Trump à lui seul a occupé plus de couverture médiatique que les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard réunis. Dans le classement international des personnalités, M. Trump est placé loin devant celui qui est en deuxième place, l'ancien président américain Barack Obama.

— Le hockey fait beaucoup jaser les Canadiens

Le Canada génère 35 pour cent des nouvelles sur la Ligue nationale de hockey (LNH) alors que la production médiatique des États-Unis est 32 fois plus importante que son voisin du Nord, a fait remarquer l'organisation. De plus, le Canadien de Montréal, malgré ses revers de la dernière saison, a été la troisième équipe la plus médiatisée de toute la LNH derrière les Pingouins de Pittsburgh et les Prédateurs de Nashville. Les personnalités issues du hockey québécois et canadien sont également plus présentes dans le palmarès d'Influence communication. Au Québec, dans le top 50 des personnalités médiatiques, 30 proviennent du milieu du hockey alors que 20 sont issues du milieu politique.

— Les femmes presque absentes des personnalités médiatiques

Influence communication s'attendait à ce que dans la foulée du mouvement #Metoo/#Moiaussi, les femmes soient plus présentes dans le palmarès des personnalités les plus populaires dans les médias. Or, les analystes ont plutôt observé une diminution. Dans leur top 50 québécois des personnalités médiatiques, on retrouve seulement deux femmes: la candidate malheureuse à l'élection présidentielle américaine Hillary Clinton, qui est au 28e rang, et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui apparaît au 41e rang. «C'est une déception de notre part. Avec tout le processus de dénonciation contre le harcèlement et les agressions sexuels, on se disait que la cause des femmes allait progresser dans les médias», a mentionné M. Dumas. En 2016, huit femmes étaient dans le palmarès du Québec, ce qui représentait environ 16 pour cent. Cette année, les femmes représentent environ quatre pour cent des personnalités les plus médiatisées dans la province.

— Le sujet de l'ALÉNA plus présent au Québec et au Canada

Influence communication a remarqué que la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain était plus présente dans l'actualité au Canada qu'aux États-Unis cette année. «Bien que la production médiatique canadienne soit 17 fois moins volumineuse que celle des États-Unis, la proportion de la couverture accordée par le Canada à l'ALÉNA dépasse de six pour cent celle produite par les médias américains!», souligne-t-on. Le rapport soulève également des différences dans le choix de sujets liés à ce dossier, selon le pays où l'on se trouve. Aux États-Unis, il a été plus question des règles d'origine des produits et du déficit commercial américain. Au Canada, les règles d'origine et le chapitre 19 sur le règlement des différends ont davantage été abordés. On remarque aussi une particularité au Québec: c'est dans la province où les nouvelles liées à l'ALÉNA ont le plus porté sur la gestion de l'offre.

— La couverture des Autochtones en hausse, mais...

Influence communication a observé une légère augmentation des nouvelles portant sur la pauvreté et les Autochtones, deux enjeux généralement très peu populaires dans le paysage médiatique du Québec. La couverture médiatique des Autochtones avait crû de façon importante en 2016, mais la hausse observée en 2017 est plus modeste. «On est plus sensibles à l'égard de la réalité de différents groupes minoritaires ou culturels, mais les Autochtones ne réussissent pas encore à se trouver une place dans l'actualité. Le corpus médiatique associé aux Autochtones occupe encore moins de place que l'horticulture, par exemple», a souligné M. Dumas. Sur la pauvreté, l'organisation note une augmentation de plus de 33 pour cent en 2017, mais ce sujet représentait malgré tout seulement 0,16 pour cent de l'actualité, loin derrière la cuisine, la circulation et l'automobile.

-----

Palmarès des personnalités médiatiques au Québec selon Influence communication:

1. Donald Trump, président des États-Unis

2. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

3. Philippe Couillard, premier ministre du Québec

4. Carey Price, joueur de hockey

5. Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien de Montréal

6. Marc Bergevin, directeur général du Canadien de Montréal

7. Barack Obama, ancien président des États-Unis

8. Denis Coderre, ancien maire de Montréal

9. Shea Weber, joueur de hockey

10. Max Pacioretty, joueur de hockey

Palmarès des personnalités médiatiques dans le monde selon Influence communication:

1. Donald Trump, président des États-Unis

2. Barack Obama, ancien président des États-Unis

3. Theresa May, première ministre du Royaume-Uni

4. Emmanuel Macron, président de la France

5. Mariano Rajoy, premier ministre de l'Espagne

6. Vladimir Poutine, président de la Russie

7. Hillary Clinton, candidate présidentielle du Parti démocrate à l'élection américaine de 2016

8. Narendra Modi, premier ministre de l'Inde

9. Angela Merkel, chancelière de l'Allemagne

10. Marine Le Pen, candidate présidentielle du Front national à l'élection française de 2017

Déjà publié sur le HuffPost: