NOUVELLES
12/12/2017 13:19 EST | Actualisé 12/12/2017 14:08 EST

Cette histoire d'intimidation virale a pris un autre tournant

La mère de Keaton Jones serait raciste et voudrait faire de l'argent avec la vidéo de son fils.

Facebook/Kimberly Jones

Lundi, on a écrit sur la vidéo virale de Keaton Jones, un garçon de sixième année qui disait se faire intimider à l'école.

Cependant, dans les dernières heures, la situation a complètement changé de tournant. En effet, tout a commencé alors que les gens sont allés voir la page Facebook de Kimberly Jones, la mère de Keaton. Ils y ont trouvé des images de Keaton entouré de ses frères et soeurs tenant des fusils et des drapeaux des états confédérés d'Amérique.

«La mère de Keaton Jones est une raciste de prochain niveau qui a publié des commentaires offensants à propos des personnes noires, et maintenant elle prêche à propos de l'intimidation quand elle-même intimide. Les gens sont drôles», a tweeté Queen Mel.

«Au cas où quelqu'un se poserait des questions», a tweeté @TeeHaitchGee avec une photo de la famille de Keaton.

Outre les photos, il semblerait que Keaton aussi soit raciste. Il serait intimidé parce qu'il aurait traité un autre jeune de son école de '«ni****» et ce, à plusieurs occasions.

Le directeur de l'école de Keaton, Greg Clay, a avoué qu'il n'était pas au courant que Keaton se faisait intimider de façon régulière et que l'incident dont il parlait a été réglé il y a plusieurs semaines.

«Ce n'est pas aussi endémique que vous le croiriez. Je ne peux pas vous dire ce qui a été fait, mais je peux vous dire qu'il y a eu des conséquences pour les enfants», a-t-il avoué au Tennessean.

Une utilisatrice de Twitter a révélé que la personne qui a révélé les photos de la famille raciste a aussi dit que Keaton a appelé son enfant «ni****» plusieurs fois. «Et les enfants se sont mis sur le dos de Keaton pour le faire arrêter. Donc c'est vraiment de l'intimidation...» a écrit l'utilisatrice @Candi_AppleRed1.

Le 25 août dernier, Kimberly Jones avait aussi publié un statut Facebook compromettant. La capture d'écran a été partagée sur le site de TMZ. «Cher américains blessés, si vous ne saignez pas, que vos os ne sortent pas et que vous pouvez respirer, ARRÊTEZ de pleurer. (...) Et avant de commencer à me parler à propos du sang et de la brisure métaphorique, émotionnelle, financière ou historique, ne le faites pas. Joignez un groupe», écrit-elle. Ce n'est pas super clair, mais il semblerait qu'elle parle de la situation des noirs aux États-Unis.

De plus, TMZ a partagé une photo de Kimberly Jones avec le drapeau des états confédérés.

TMZ

Il semblerait aussi que Kimberly Jones ne soit non seulement raciste, mais qu'elle prenne aussi avantage de la situation pour faire de l'argent.

En effet, le combattant d'arts martiaux mixtes Joe Schilling a partagé une conversation qu'il avait eue avec Kimberly sur Instagram. Schilling avait d'abord invité Keaton à venir à Los Angeles pour rencontrer des combattants et pour «être son ami», selon Nylon. Mais Kimberly n'a pas répondu à cette invitation par l'affirmative. Elle a plutôt répondu qu'elle voulait seulement de l'argent et qu'elle voulait qu'il partage le lien de sa page GoFundMe en disant qu'elle est une mère monoparentale et que les Fêtes s'en viennent.

Schilling a aussi partagé une conversation avec Kimberly. «Qu'est-ce qui s'est passé avec nous blancs qui s'appuient contre le prédateur?» a-t-elle répondu après qu'il ait refusé de contribuer à son compte. Si elles ont été publiées hier soir, les publications de Schilling ont depuis été effacés.

Évidemment, la situation a causé tout un tollé sur le web. «Je ne sais pas... C'est une situation difficile. Personne ne mérite d'être intimidé. PERSONNE. D'un autre côté, venir d'une famille fièrement raciste n'aide pas votre cause», a tweeté l'utilisateur @HitDaBoogiez.

Pour clarifier la situation, Kimberly Jones était de passage à l'émission Good Morning America mardi matin. «Je crois que nous ne sommes pas racistes. Les gens qui nous connaissent le savent», explique-t-elle. «Nous sommes dans le Sud. C'est le Tennessee. Il y a des drapeaux des états confédérés partout», dit-elle. «C'était supposé être ironique et extrême. Je suis vraiment désolée. Si je pouvais le reprendre, je le ferais.»

Depuis ces nouvelles informations, le compte GoFundMe pour Keaton Jones a été fermé, et un autre est suspendu avec 60 000 $ dedans.

GoFundMe a confirmé à TMZ que la page Stand Up For Keaton n'accepte plus de donations. La compagnie va contacter la mère de Keaton, Kimberly Jones, pour s'assurer qu'elle est la bénéficiaire, parce que l'homme qui a parti la page ne la connaîtrait pas. Il aurait parti la page simplement pour aider Keaton.

La deuxième page GoFundMe aurait été partie par Kimberly elle-même pour acheter des cadeaux de Noël à Keaton. Cependant, le site web aurait suspendu la page parce qu'il est préoccupé par un risque de fraude - notamment, que ce soit vraiment Kimberly qui ait parti la page. Kimberly Jones n'a pas encore été jointe.

Il y a encore beaucoup de questions à répondre dans cette affaire étrange, qui a connu un véritable changement de situation.