BIEN-ÊTRE
11/12/2017 19:04 EST | Actualisé 11/12/2017 19:05 EST

Plusieurs personnes trans se sont fait bannir de Tinder

La compagnie dément le fait qu'elle supprime les gens à cause de leur genre.

Getty Images for Tinder

Si depuis novembre 2016, Tinder offre davantage d'options de genre qu'homme et femme, il semblerait que les transgenres n'aient pas eu une expérience inclusive et positive sur l'application de rencontres.

En effet, plusieurs personnes transgenres se sont fait bannir de l'application parce qu'elles se sont fait rapporter par d'autres utilisateurs.

Par exemple, l'utilisatrice de Twitter Tahlia Rene était une de plusieurs personnes transgenres affectées. Rene a publié son échange Tinder sur Twitter, avec la légende: «Donc Tinder m'a répondu et le mieux qu'ils peuvent me dire, c'est que je brise leurs lignes directrices de communauté «de quelque façon», mais tout ce que nous savons c'est que plusieurs hommes m'ont rapportée parce que je suis trans. Je souhaiterais que de nombreuses personnes partagent ceci sur Twitter et les mentionnent», a-t-elle écrit sur Twitter.

«Leur inclusion pour les trans est une grosse blague. Vos 30 options de genre ne nous font rien quand on est autobannis seulement par le volume de rapports», a-t-elle tweeté.

«Quel bien ça m'apporte de pouvoir mettre que je suis trans sur Tinder si je vais me faire rapporter et bannir à ce propos? Tout ce que ça fait c'est d'inciter les femmes trans à le cacher et à ne pas le mettre dans nos profils», écrit-elle.

Une autre femme trans, Kat Blaque, qui est aussi une activiste, a aussi vécu une expérience de la sorte. En effet, elle s'est fait suspendre son compte le 28 novembre dernier afin que Tinder puisse l'analyser.

«C'est un mensonge. Mon profil est toujours suspendu. Ce qui me dérange à propos de ça et que vous dites de façon publique à quel point l'inclusion était importante. Et pourtant, mon compte est toujours désactivé. Et il n'y a pas eu de suivi sur la vérification. Je n'en demande pas tant Tinder», a-t-elle tweeté.

Depuis cet incident, le compte Tinder de Kat a été rétabli, mais pas celui de Thalia.

Un porte-parole de Tinder a fait une déclaration au magazine Teen Vogue à ce sujet. «Tinder a fait un engagement ferme pour l'inclusivité, et en novembre 2016, on a sorti notre mise à jour Plus de genres pour montrer à nos utilisateurs que tout le monde est le bienvenu sur l'application. Nous nous tenons derrière le fait que personne n'est jamais supprimé de Tinder simplement à cause de leur genre. Cependant, on doit faire tout ce qu'on peut pour s'assurer que Tinder est un espace sécuritaire pour tous, ce qui veut dire de prendre nos directives de communauté et les rapports des utilisateurs sérieusement. Alors que nous ne pouvons pas partager de détails par rapport à des utilisateurs ou à des investigations spécifiques, tous les utilisateurs rencontrent les mêmes standards et sont enlevés de Tinder s'ils violent nos directives de communauté ou nos conditions d'utilisation», a-t-il écrit.

Cependant, cette déclaration ne clarifie pas la situation et les gens sont toujours mécontents.

«Je me suis aussi fait bannir de Tinder parce que j'ai été rapportée pour être trans et ils n'ont jamais répondu à mon courriel», a tweeté @FiveheadQueen.

Le futur dira si Tinder continue de supprimer des comptes de personnes transgenres ou si, au contraire, elles auront une meilleure expérience à l'avenir.

VOIR AUSSI: