DIVERTISSEMENT
11/12/2017 21:42 EST | Actualisé 11/12/2017 21:42 EST

Mario Batali se retire de son empire de la restauration et de son émission de cuisine «The Chew»

Visé par des allégations d'inconduite sexuelle, Mario Batali reconnaît ses torts.

Le célèbre chef Mario Batali se retire de son empire de la restauration et de son émission de cuisine «The Chew», après avoir reconnu que des allégations d'inconduite sexuelle «correspondaient» à son comportement.

Le site de nouvelles sur l'alimentation Eater New York avait publié un article, lundi, citant quatre femmes qui ont accusé le chef d'attouchements inappropriés.

L'une des femmes a dit que Mario Batali lui avait touché la poitrine après qu'elle eut échappé du vin sur sa chemise. Une autre femme allègue que le chef l'aurait empoignée par-derrière et qu'il aurait collé son corps contre le sien.

Les quatre femmes, dont trois ont travaillé pour Mario Batali, se sont exprimées sous le couvert de l'anonymat par crainte de représailles.

Mario Batali, qui animait «The Chew» depuis six ans, supervise plusieurs restaurants établis dans quelques villes.

Dans une déclaration, il s'est excusé et a dit qu'une «bonne partie des comportements décrits correspondaient à la façon dont (il) avait agi».

Un représentant de son entreprise de restaurants, le Batali & Bastianich Hospitality Group, a indiqué qu'une employée s'était plainte du comportement inapproprié du chef en octobre. L'entreprise a dit à Eater New York qu'il s'agissait de la première plainte formelle contre Mario Batali. Ce dernier aurait été réprimandé et aurait été forcé de suivre une formation.

Parmi les restaurants de l'entreprise, il y a Babbo, à New York, Carnevino Italian Steakhouse, à Las Vegas, et Pizzeria Mozza, à Los Angeles. Elle est aussi partenaire de Eataly, un comptoir-épicerie d'aliments italiens qui a des succursales à New York, Chicago et Boston.