NOUVELLES

La Ligue arabe demande à Trump d'annuler sa décision au sujet de Jerusalem

Les manifestations de protestation se sont poursuivies pour une troisième journée d'affilée en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

09/12/2017 20:46 EST | Actualisé 09/12/2017 20:46 EST
Anadolu Agency via Getty Images

Les ministres des Affaires étrangères des pays arabes ont demandé aux États-Unis d'annuler la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem à titre de capitale de l'Israël. Selon eux, il s'agit d'un «grave» développement qui place Washington du côté des occupants et de ceux qui ne respectent pas les lois internationales.

Ils ont aussi demandé au Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter une résolution condamnant la décision de M. Trump, ce qui n'est qu'un voeu pieux puisque les États-Unis y détiennent un droit de veto.

La première version du texte adopté par les ministres — obtenue par l'Associated Press — ne comprenait pas d'action de représailles contre les États-Unis, comme le boycottage des produits américains ou la suspension des relations diplomatiques. Des sources diplomatiques ont indiqué que certains membres de la Ligue arabe souhaitaient que la résolution fasse état de mesures punitives contre les pays qui suivraient l'exemple des États-Unis et reconnaîtraient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu.

Toutefois, des nations plus modérées jugeaient qu'une telle inclusion était trop radicale.

Selon la résolution adoptée, les États-Unis ont abandonné leur rôle de «commanditaire et de courtier» de la paix au Moyen-Orient.

Les manifestations de protestation se sont poursuivies pour une troisième journée d'affilée en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Le pape des coptes d'Égypte a annoncé son refus de rencontrer le vice-président Mike Pence à l'occasion de sa visite au Caire le 20 décembre.

À voir aussi: