NOUVELLES

Les ventes de logements à Montréal ont atteint un sommet en huit ans en novembre

Les ventes de maisons unifamiliales se sont chiffrées à 1807 en novembre, ce qui représente une augmentation de huit pour cent par rapport à l'an dernier.

07/12/2017 16:01 EST | Actualisé 07/12/2017 16:01 EST
Getty Images

Les ventes de copropriétés montréalaises ont atteint le mois dernier un niveau record pour un mois de novembre, ce qui a alimenté une hausse de 12 pour cent des transactions résidentielles dans la région par rapport au même mois l'an dernier, a indiqué jeudi la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Le nombre de ventes de copropriétés dans la région montréalaise a bondi de 23 pour cent par rapport à l'an dernier pour atteindre 1137. Ces ventes dans les banlieues nord et sud de l'île de Montréal ont grimpé de 53 pour cent et 33 pour cent respectivement.

Selon le président du conseil d'administration de la CIGM, Mathieu Cousineau, l'offre excédentaire de copropriétés qui prévalait il y a deux ans s'est «complètement résorbée» et le marché actuel favorise maintenant les vendeurs dans certains quartiers de Montréal.

Les ventes de maisons unifamiliales se sont chiffrées à 1807 en novembre, ce qui représente une augmentation de huit pour cent par rapport à l'an dernier. Les ventes de plex comprenant deux à cinq unités ont progressé de cinq pour cent à 402.

Au total, 3348 transactions résidentielles ont été conclues pendant cette période, ce qui en faisait le mois de novembre le plus actif en huit ans.

Selon le directeur du service d'analyse de la Fédération des chambres immobilières du Québec, Paul Cardinal, les gains mensuels observés cette année sur le marché de l'habitation sont attribuables à la vigoureuse création d'emplois, à la confiance des consommateurs, à la faiblesse du taux de chômage et à l'immigration étrangère.

Dans un contexte où la confiance des consommateurs se trouve à un sommet de 10 ans, les gens jugent que le moment est bon pour faire un gros achat comme celui d'une maison, explique-t-il.

La croissance observée en novembre était fortement attribuable au secteur de la Rive-Sud de Montréal, qui a progressé de 19 pour cent. Les ventes sur l'île de Montréal ont gagné 13 pour cent par rapport à l'an dernier.

Le prix moyen des logements vendus dans le grand Montréal a grimpé de six pour cent à 387 254 $ en novembre.

Sur l'île de Montréal, le prix de vente moyen s'est établi à 496 103 $, en hausse de cinq pour cent par rapport à celui de 471 380 $ d'il y a un an.