POLITIQUE

Près 760 000$ en allocations de départ et de transition pour les élus de Québec

L'ex-conseillère Julie Lemieux a obtenu 153 000$ à elle seule.

05/12/2017 16:16 EST | Actualisé 05/12/2017 16:16 EST
Getty Images/iStockphoto

Les conseillers municipaux qui ont choisi de ne pas se représenter à la Ville de Québec, ainsi que la conseillère défaite aux dernières élections Marie-France Trudel, ont obtenu 758 793,08 $ en allocations de départ et de transition.

C'est l'ex-vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux, qui bénéficie de la somme la plus importante, dévoile la Ville dans un communiqué publié sur son site. Celle qui a agi comme bras droit de Régis Labeaume reçoit 153 332,50$ pour réorienter sa carrière.

Les autres conseillers ont tous été réélus et n'ont donc pas ces primes de départ. Selon la loi, la Ville est tenue de livrer ces allocations pour les conseillers qui ont «au moins deux années de service créditées au régime de retraite constitué en vertu de la Loi sur le régime de retraite des élus municipaux».

Également depuis 2002, une allocation de transition est versée à toute personne qui cesse d'être membre du conseil municipal après l'avoir été pendant au moins 24 mois précédant la fin de son mandat.

Élu sortant

Allocation de départ

Allocation de transition

Chantal Gilbert

30 803,65 $

99 954,00 $

Anne Guérette

37 530,89 $

99 954,00 $

Natacha Jean

15 440,23 $

99 954,00 $

Julie Lemieux

36 119,50 $

117 203,00 $

Paul Shoiry

10 372,79 $

65 455,00 $

Marie-France Trudel

46 051,84 $

99 954,00 $