NOUVELLES

Un Montréalais veut lancer une action collective pour les iPhone 5 et iPhone 6

Il accuse Apple d'avoir recours à l'«obsolescence programmée».

04/12/2017 15:37 EST | Actualisé 04/12/2017 15:37 EST
Getty Images

Constatant de forts ralentissements sur son appareil iPhone 5 par une mise à jour, le Montréalais Simon St-Onge en a eu assez et a décidé d'intenter une action collective contre le géant américain Apple pour «obsolescence programmée».

«Après la mise à jour, le téléphone ne peut plus être utilisé normalement, se plaint Simon St-Onge dans le document de cour déposé au palais de justice de Montréal et consulté par le Journal de Montréal. Il est rendu lent, avec des bogues, et il ne peut plus être utilisé normalement.»

Selon M. St-Onge, ce serait les systèmes d'exploitation iOS 10 et iOS 11 qui seraient à la source des problèmes. Ces nouveaux systèmes seraient trop lourds pour le fonctionnement de plus anciens appareils. Or, M. St-Onge estime qu'Apple n'avertit pas ses utilisateurs que la mise à jour pourrait causer des problèmes.

«Cette pratique trompeuse et cette fausse publicité est en violation [de la loi]», estime la demande écrite par l'avocat Eric De Louya.

M. St-Onge dit subir de nombreux problèmes depuis la mise à jour, comme pour la consultation de ses courriels, son carnet d'adresses et ses messages texte. Mais ce n'est pas tout. Son téléphone aurait tendance à boguer et à planter régulièrement.

Qui plus est, la mise à jour est «pratiquement irréversible», juge M. St-Onge. Ce dernier ne voit que deux options maintenant : conserver son téléphone «qui dérange chaque aspect de sa vie quotidienne, ou dépenser des centaines de dollars pour un nouveau téléphone intelligent», mais voilà que «pour compliquer les choses, la plupart des consommateurs qui veulent un nouvel iPhone doivent signer un contrat de deux ans».

Le Montréalais souhaite obtenir, pour lui et tous les Québécois qu'il représenterait dans son action collective, un dédommagement en argent qu'il ne précise pas et qu'Apple rachète son téléphone défectueux tout en lui offrant un modèle plus récent, soit le iPhone 8 ou mieux.

Une telle procédure judiciaire pourrait s'étendre sur plusieurs années si un règlement à l'amiable ne peut être négocié.

À voir aussi: