POLITIQUE

Longueuil: une élue démissionne (ou est expulsée?) de son parti

La conseillère municipale Nathalie Boisclair siégera désormais comme indépendante.

03/12/2017 21:58 EST | Actualisé 04/12/2017 08:11 EST
Longueuil Citoyen

Le parti Longueuil Citoyen a perdu un de ses élus. La conseillère municipale Nathalie Boisclair siégera désormais comme indépendante, mais un certain flou persiste à savoir si elle a quitté le parti ou si elle a été expulsée.

Mme Boisclair a annoncé sa démission sur sa page Facebook vers 20h30 dimanche, en disant que sa décision avait été prise en s'appuyant sur ses valeurs et son engagement.

Environ 30 minutes plus tard, Longueuil Citoyen envoyait toutefois un communiqué de presse précisant qu'elle avait plutôt été expulsée du parti.

«Depuis le 5 novembre, le caucus a noté son incapacité à adopter une approche constructive qui soit respectueuse de nos valeurs et du mandat qui nous a été confié par les électeurs. C'est un bris de confiance important qui nous force malheureusement à agir, et donc à l'exclure du caucus de Longueuil Citoyen», affirme le président du caucus Benoît L'Écuyer.

La décision aurait été prise à l'unanimité vers 20h dimanche.

Mme Boisclair a ensuite détaillé les raisons de son départ dans son propre communiqué de presse. Des tensions existeraient au sein du parti en ce qui concerne la place occupée par la chef Josée Latendresse, candidate défaite à la mairie de Longueuil. Celle-ci a été nommée chef de cabinet d'un de ses candidats, Xavier Léger, qui est devenu chef de l'opposition au conseil municipal.

«C'est du jamais vu à ma connaissance. L'ensemble des décisions sur les rôles de chacun pour la suite des choses se prenait uniquement par Madame Latendresse, allant à l'encontre des valeurs que nous défendions au sein de Longueuil Citoyen depuis sa création», affirme l'élue démissionnaire.

Jusqu'au départ de Mme Boisclair, Longueuil Citoyen détenait la moitié des sièges au conseil municipal. Le parti a profité de cette position pour donner à ses membres des postes de choix, notamment la présidence du conseil, le poste de maire suppléant et la majorité des sièges des commissions de la Ville.

Selon Mme Boisclair, Josée Latendresse aurait aussi demandé à son caucus de l'appuyer pour la mairie en 2021... dès le lendemain du dépouillement judiciaire qui a confirmé la victoire de Mme Parent.

«Je pense qu'il allait de soi que Mme Latendresse demeure impliquée, mais de s'engager à l'identifier pour la mairie en 2021 me semblait prématuré», affirme Mme Boisclair.

Xavier Léger et Benoît L'Écuyer n'étaient pas disponibles pour une entrevue dimanche. M. L'Écuyer devrait commenter davantage la situation lundi.

La scène municipale longueuilloise a été marquée par de nombreux revirements depuis que l'ex-mairesse Caroline St-Hilaire a décidé de ne pas briguer un troisième mandat. Le parti Longueuil Citoyen a été créé à la suite d'un schisme entre les partisans de Sylvie Parent et de Josée Latendresse, qui s'affrontaient pour la chefferie du parti fondé par Mme St-Hilaire, Action Longueuil.

Nathalie Boisclair fait d'ailleurs partie des huit élus d'Action Longueuil qui avaient rejoint Mme Latendresse au sein de son nouveau parti.

Longueuil Citoyen a remporté 9 des 17 sièges de conseillers municipaux, mais la mairie a échappé à Mme Latendresse. Celle-ci a réclamé un recomptage, puis un dépouillement judiciaire, sans succès. Elle a jonglé avec l'idée de contester l'élection devant la Cour supérieure. Le délai pour ce faire sera échu le 15 décembre.

À voir aussi: