POLITIQUE

Lisée estime que l'effet boule de neige de la CAQ «fondra au printemps»

M. Lisée s'est dit "réaliste et combatif" à un an des prochaines élections générales.

03/12/2017 14:09 EST | Actualisé 03/12/2017 14:10 EST
Graham Hughes/PC

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, estime que l'engouement pour la Coalition avenir Québec (CAQ) se manifestant dans les plus récents sondages est un "effet boule de neige, qui fondra au printemps".

En marge d'une rencontre conjointe du caucus et de l'exécutif national du PQ, dimanche, à Montréal, M. Lisée s'est dit "réaliste et combatif" à un an des prochaines élections générales.

En chute marquée dans les plus récents sondages d'opinion, le Parti québécois rassemblait dimanche les présidences régionales du PQ ainsi que les représentants du comité national des jeunes, avec pour objectif d'aborder la campagne pré-électorale et de préparer la tenue du conseil national en janvier.

Selon un sondage Léger-Le Devoir publié samedi, le Parti québécois atteint des creux historiques dans les intentions de vote. Il obtient 19 pour cent d'appui, loin derrière la Coalition avenir Québec et le Parti libéral. En fait, selon ce coup de sonde, la CAQ trône en tête des intentions de vote, à 36 pour ent d'appuis. Les libéraux suivent à 32 pour cent.

M. Lisée a affirmé en mêlée de presse avoir anticipé un bond de la CAQ dans les sondages.

Selon lui, la formation du chef François Legault semble représenter le "véhicule" pour les Québécois qui veulent se "débarrasser des libéraux". M. Lisée estime toutefois que les gens vont se rendre compte de la "bêtise" des propositions de la CAQ, puisqu'elles seront "davantage sous les feux des projecteurs".

Selon Radio-Canada, afin de redorer son image et pour mieux faire passer son message, le PQ a décidé de faire appel à des consultants externes et a retenu les services de l'agence Upperkut.

Cette firme s'est notamment signalée ces derniers mois par sa contribution à la campagne victorieuse de Projet Montréal et de la nouvelle mairesse Valérie Plante lors des élections municipales. C'est elle qui est à l'origine de la publicité "L'homme de la situation".