NOUVELLES

Le Canadien rosse les Red Wings 10-1

Paul Byron a réalisé le premier tour du chapeau de sa carrière.

02/12/2017 21:58 EST | Actualisé 02/12/2017 21:58 EST
USA Today Sports / Reuters

Paul Byron a réalisé le premier tour du chapeau de sa carrière et il a été la grande vedette parmi de nombreuses vedettes dans un éclatant gain de 10-1 du Canadien de Montréal contre les Red Wings de Detroit samedi soir au Centre Bell.

Le Canadien a ainsi signé une cinquième victoire d'affilée et repris possession du troisième rang de la section Atlantique. C'était par ailleurs la première fois depuis les 7 et 8 janvier 2009 qu'il connaissait deux parties de suite d'au moins six buts.

Byron a inscrit ses 7e et 8e buts aux dépens de Petr Mrazek, victime de cinq buts sur 25 tirs. Son troisième a été réussi contre Jimmy Howard, qui a vu cinq rondelles se faufiler derrière lui sur seulement neuf tirs.

Mais le rapide attaquant du Canadien n'a pas été le seul à connaître une soirée faste et vivre une première en carrière. Ce fut aussi le cas d'Alex Galchenyuk (0-4), auteur de sa première soirée de quatre points dans la Ligue nationale, tandis que Nicolas Deslauriers (1-2), Daniel Carr (1-2) et Jacob De La Rose (1-2) ont effacé leur sommet personnel de deux points en carrière lors d'un même match tout en marquant pour la première fois de la saison.

Charles Hudon (4e), avec son premier au Centre Bell, Brendan Gallagher (13e), Jordie Benn (3e) et Andrew Shaw (7e) ont complété la pétarade du Canadien, qui a marqué dix buts dans un match pour la première fois depuis le 10 décembre 2016 contre l'Avalanche du Colorado.

Chez les Red Wings, peu énergiques en attaque, ils ont perdu une septième partie de suite, et une deuxième d'affilée contre le Canadien. Ils ont complété le match avec 23 tirs en direction de Carey Price, qui a perdu son jeu blanc sur un but de Luke Glendening au milieu de la troisième période.

Le Canadien aura l'occasion de signer une sixième victoire consécutive mardi soir, mais l'adversaire sera probablement beaucoup plus coriace puisque les Blues de St. Louis feront leur seule escale de la saison au Centre Bell.

Byron et Deslauriers coup sur coup

Si souvent victimes de buts rapides au cours du premier mois du calendrier, les joueurs du Canadien ont fait le coup aux Red Wings pour la deuxième fois en autant de matchs.

Byron a donné le coup d'envoi de cette mini explosion à 5:22 du premier vingt, suivi de Deslauriers seulement 32 secondes plus tard. Jeudi soir, Charles Hudon et Andrew Shaw avaient transformé un déficit de 1-2 en une avance de 3-2 en déjouant Jimmy Howard dans un intervalle de 43 secondes tôt en deuxième période.

Mais en principe, les hommes de Jeff Blashill pouvaient espérer revenir dans le match en marquant un but tôt au deuxième vingt. C'est plutôt le Canadien qui a fait bouger les cordages, de nouveau gracieuseté de Byron et de sa grande rapidité à 1:52.

Environ trois minutes plus tard, le Canadien a tourné le fer dans la plaie et mis la rencontre hors de portée lorsque Deslauriers a provoqué une poussée à deux contre un avec De La Rose pendant que Phillip Danault se trouvait au cachot. Une belle passe de Deslauriers a permis à De La Rose d'inscrire un but facile, son premier depuis le 11 avril 2015.

Dès lors, les Red Wings n'étaient plus dans le match. Lors d'une supériorité numérique, Hudon a marqué son deuxième but en autant de rencontres, envoyant Mrazek aux douches. Et avant la fin de la deuxième période, Byron a complété son tour du chapeau sur un jeu où Howard a déjà mieux paru.

Tôt en troisième, Gallagher a inscrit le 100e de sa carrière avec une mention d'aide à Tomas Plekanec, qui obtenait donc le 593e point de sa carrière, le même nombre que Dickie Moore au 13e rang dans l'histoire du Canadien.