NOUVELLES

Gallagher n'a jamais marqué autant de buts dans un mois qu'en novembre

Il est en feu!

02/12/2017 14:36 EST | Actualisé 02/12/2017 14:36 EST
AP Photo/Paul Sancya
Charles Hudon célébrant avec Brendan Gallagher.

Brendan Gallagher songeait à aller voir Carey Price et lui demander s'il devrait toucher à la coupe Molson avant le match de samedi contre les Red Wings de Detroit. Peut-être est-il approprié qu'il sache quel geste poser pour ne pas casser le rythme de ce qui se dessine être l'une des meilleures saisons de sa carrière.

Lors d'une brève cérémonie, Gallagher sera honoré du titre de lauréat de la coupe Molson pour le segment de novembre, au cours duquel il a marqué huit buts. Pour le combatif attaquant, il s'agit d'une marque personnelle pour le plus grand nombre de buts lors d'un même mois.

«Ç'a été un bon mois pour moi et un bon mois pour l'équipe. C'est sûr que c'est agréable de produire, mais c'est encore plus plaisant lorsque l'équipe gagne. Et c'est ce que nous avons fait dernièrement», a déclaré Gallagher après la séance d'entraînement du Canadien samedi matin à Brossard.

Ce rendement aide à faire oublier d'autres mois de novembre beaucoup moins joyeux pour Gallagher. Comme celui de 2015-2016, où il a été victime de la première de deux blessures à la main en autant d'années.

Malgré cela, il continue de représenter une présence gênante pour les gardiens rivaux en se plantant devant eux pour essayer de faire dévier des tirs de ses coéquipiers ou sauter sur les rondelles libres près du filet.

«C'est la seule façon que je connaisse pour avoir du succès. Si je commençais à jouer en périphérie, je serais un joueur beaucoup moins efficace. C'est ce que j'ai fait toute ma vie. Il faut jouer en fonction de ses forces, et si je veux connaître du succès dans cette ligue, c'est ce que je dois faire soir après soir. Les blessures font partie du jeu et je suis sûr que j'en aurai une autre un jour. Match après match, l'important est de faire le travail que l'on attend de vous et c'est ce que j'essaie de faire.»

Avec 12 buts en 27 matchs, Gallagher est l'unique joueur de l'équipe à avoir franchi la dizaine de filets jusqu'à maintenant. Surtout, s'il maintient pareille cadence, il complétera le calendrier régulier avec au moins 35 buts, loin devant les 24 filets inscrits en 82 rencontres en 2014-2015.

La saison suivante, il avait réussi 19 buts en 53 parties, un rythme qui lui aurait permis de frôler les 30 buts s'il avait participé à tous les matchs du Canadien.

«Ses buts sont bien mérités, a déclaré l'entraîneur-chef Claude Julien, en louant la façon de travailler de Gallagher mais aussi le niveau de jeu de son trio.

«Ça fait deux ans qu'il est victime de sérieuses blessure à la main, et ça affecte la production. Et quand tu reviens au jeu ensuite, tu n'es pas dans la même forme physique que les gars qui ont continué de jouer. Cette année, il est en santé et ça démontre plus ses vraies couleurs que ce que l'on a vu lors des dernières années.»