NOUVELLES

Le taux de chômage plonge à 5,9 % en novembre, son niveau le plus bas depuis février 2008

Au Québec, l'emploi a progressé pour le deuxième mois consécutif.

01/12/2017 09:10 EST | Actualisé 01/12/2017 09:12 EST
Getty Images

Le taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour s'établir à 5,9 pour cent en novembre, son niveau le plus bas depuis février 2008, a annoncé vendredi Statistique Canada.

L'emploi a augmenté pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 80 000 en novembre, a précisé l'agence fédérale.

Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, l'emploi a progressé de 390 000 (+2,1 pour cent), et la totalité de cette hausse a été observée au chapitre du travail à temps plein (+441 000 ou +3 pour cent), le travail à temps partiel ayant légèrement baissé. Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées a augmenté de 1 pour cent.

Le taux de chômage a poursuivi sa tendance à la baisse durant la période de 12 mois ayant pris fin en novembre, ayant diminué de 0,9 point de pourcentage pendant la période.

L'emploi a progressé en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et à l'Île-du-Prince-Édouard. Parallèlement, il a diminué au Nouveau-Brunswick et a peu varié dans les autres provinces.

Au Québec, l'emploi a progressé pour le deuxième mois consécutif, en hausse de 16 000 en novembre. La majeure partie de cette hausse a été observée dans les secteurs de la fabrication et de la construction.

Après avoir progressé en octobre, l'emploi au Nouveau-Brunswick a diminué de 2 700 en novembre, et cette baisse était entièrement attribuable au travail à temps partiel. Le taux de chômage a augmenté de 0,5 point de pourcentage, passant à 8,3 pour cent. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a peu varié.

Le PIB a augmenté de 0,2 pour cent en septembre

Le produit intérieur brut réel s'est accru de 0,2 pour cent en septembre, après avoir connu un léger recul de 0,1 pour cent en août, a révélé vendredi Statistique Canada.

Les industries productrices de biens (+0,4 pour cent) et les industries productrices de services (+0,1 pour cent) ont enregistré une hausse sous l'effet de la croissance de 12 des 20 secteurs industriels, celui de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz ayant affiché l'augmentation la plus marquée, selon l'agence fédérale.

Le sous-secteur de l'extraction de pétrole et de gaz a enregistré une hausse de 1 pour cent après avoir connu des reculs au cours des trois mois précédents.

Le sous-secteur de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière (à l'exception de l'extraction de pétrole et de gaz) a progressé de 0,4 pour cent en septembre.

Le secteur de la construction a enregistré une quatrième augmentation mensuelle consécutive, en hausse de 0,4 pour cent en septembre. À l'exception d'un recul observé en mai qui était en partie attribuable à une grève chez les travailleurs syndiqués de la construction au Québec, ce secteur a progressé chaque mois depuis novembre 2016.

La construction résidentielle s'est accrue de 1 pour cent en septembre, sous l'effet des augmentations observées au chapitre de la construction de maisons unifamiliales, de maisons doubles et de maisons en rangée, ainsi que des modifications et améliorations.

VOIR AUSSI: