DIVERTISSEMENT

Picasso, Napoléon et Calder, bientôt au Musée des beaux-arts de Montréal

L'année 2018 se vivra en trois temps forts au MBAM!

30/11/2017 09:50 EST | Actualisé 30/11/2017 10:02 EST
Succession Picasso / SODRAC. RMN-Grand Palais/Art Resource

La magnificence de l'empire napoléonien, l'approche anthropologique entre les arts premiers et Picasso, ou une rétrospective consacrée à l'Américain Alexander Calder, l'année 2018 se fera en trois temps forts au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) qui a détaillé mercredi ses prochaines expositions.

Avec Napoléon, art et vie de cour au palais impérial, le MBAM offrira dès le 3 février prochain une exposition ambitieuse sur le thème de la «Maison de l'Empereur», c'est-à-dire tous celles et ceux qui ont entouré le règne de Bonaparte, loin d'être une figure solitaire. En rassemblant plus d'une centaine de pièces, dont certaines jamais présentées en Amérique du Nord, le public pourra découvrir le faste d'un empire orchestré par une multitude de personnalités.

Au printemps 2018, l'expo Face à face: d'hier à aujourd'hui, les arts premiers et Picasso regroupera les œuvres non occidentales et celles de peintre catalan dans une réflexion anthropologique de l'art. L'établissement montréalais profitera de l'occasion pour suggérer aux visiteurs une approche interculturelle via des propositions contemporaines mêlant héritages post-colonialistes et photographies d'artistes reconnus comme Mohau Modikaseng, Edson Chagas ou Omar Victor Diop.

Sept expositions pour 2018

En septembre, le MBAM organisera la première rétrospective canadienne de l'Américain Alexander Calder composée de plusieurs prêts majeurs, notamment le fameux Red Lily Pads en provenance du Guggenheim. L'exposition viendra rappeler l'extraordinaire inventivité de l'artiste, qui a laissé sa marque à Montréal avec le «stabile» géant L'Homme, commandé pour Expo 67. En parallèle, le musée installera dans le Carré contemporain la dernière série des «Tornades» du sculpteur français Jean-Michel Othonel.

L'année 2018 sera ponctuée d'autres expositions importantes comme De mains de maîtres, où sera dévoilée une soixante de dessins signés par les plus grands tels Watteau, Hokusai, Matisse, Degas, Pissaro, Modigliani, Delacroix, Ingres et bien d'autres. Les enluminures de l'époque médiévale et de la renaissance (Lumineuses enluminures), une exposition dédiée au travail de Nadia Myre, et une sélection de dessins issus de la riche collection de Sean B. Murphy seront aussi au menu.

Au cœur de cette nouvelle programmation, l'institution organise déjà l'intérieur d'une nouvelle section située au 4e étage du bâtiment principal dont les œuvres, des tableaux de grands maîtres pour la plupart, ont depuis rejoint le Pavillon pour la paix, inauguré en 2016. Sur l'idée des «cultures et du vivre-ensemble», l'aile devrait accueillir en 2019 des pièces à résonnance humaniste, a assuré Nathalie Bondil, directrice du MBAM.

À voir également :